En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les températures augmentent à nouveau, la consommation électrique aussi

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

Le retour des fortes chaleur est synonyme de consommation électrique à la hausse. Pour la semaine du 22 au 28 juillet, le gestionnaire de réseau RTE a prévu une consommation d'électricité importante. Mardi 23 juillet, le pic de consommation a été atteint à 12h45 avec un pic à 59.199 MWh, confirmant les prévisions de RTE qui tablaient sur 59.200 MWh. Cela représente 8% de consommation de plus qu'avec des températures normales de saison, souligne RTE.

La consommation est cependant en deçà du pic enregistré lors de la précédente canicule, le 27 juin à la mi-journée, avec 59.460 MWh. Le parc électrique est néanmoins suffisant pour absorber ces hausses.

En cause ? L'utilisation massive de climatiseurs et ventilateurs. "Pour chaque degré au-dessus des températures normales de saison, RTE observe une hausse de consommation de 500 MWh, soit l'équivalent de la consommation en électricité de la ville de Bordeaux".

Quid des années à venir ? Les climatologues prévoient des périodes de chaleur plus intenses, plus nombreuses et plus longues… Malgré tout, la consommation électrique estivale devrait rester stable, estime RTE. "L'augmentation de la consommation due à la croissance du nombre de ventilateurs et climatiseurs chez les particuliers (+ 60% de consommation annuelle entre aujourd'hui et 2035) est compensée par une meilleure performance énergétique des appareils électriques (par exemple : -60% de consommation annuelle pour les sèche-linges, -70% pour les écrans de télévision…)".

Réactions2 réactions à cet article

 

ce serait si simple d'alimenter les climatiseur par l'énergie photovoltaïque puisque cela existe déjà et qu'il y a des subventions mais ce n'est pas connu , multiplier les panneaux photovoltaïques en ville sur les maisons et bâtiments publics réduirait la consommation nucléaire mais qui le veut?

wibart | 25 juillet 2019 à 18h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Isoler ces bâtiments pour commencer me semble la priorité et ne pas mettre la clim à 19°C quand il fait 38°C extérieur...

En tout cas, gros soulagement, merci RTE ! Donc si j'ai bien compris les gains faits sur l'amélioration des performances des matériels électriques... disparaissent dans la climatisation en été... Donc on va toujours dans le mur à la même vitesse qu'avant, mais pas (forcément) plus vite. Merci pour ces précisions :-P

Tombour | 29 août 2019 à 18h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager