En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Trafic routier, ferroviaire, aérien, éolien : l'OMS fixe de nouveaux seuils sonores en Europe

Risques  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Le 10 octobre, le bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Europe a publié de nouvelles lignes directrices relatives au bruit dans l'environnement. Il a défini des nouveaux seuils d'exposition en ce qui concerne les bruits du trafic routier, ferroviaire et aérien, des éoliennes et des loisirs afin de protéger la santé des populations.

Fondées sur des preuves scientifiques, ces lignes directrices réactualisées "procurent aux Etats membres des orientations compatibles avec les indicateurs de bruit" mentionnés dans la directive européenne 2002/49/CE, souligne l'OMS. Les sources de bruit prises en compte par l'OMS sont les bruits des transports mais aussi, pour la première fois, les éoliennes et les loisirs (boîtes de nuit, pubs, événements sportifs, concerts, musique à un volume élevé sur des appareils d'écoute personnels, etc.). L'OMS a utilisé deux indicateurs : une exposition moyenne mesurée par le Lden (level day, evening, night) et une exposition nocturne (22-6h)mesurée par le Lnight (level night).

L'OMS recommande de réduire les niveaux sonores produits en moyenne par le trafic routier à moins de 53 décibels (dB) Lden, et un seuil d'exposition au bruit nocturne à moins de 45 dB Lnight. Elle préconise aussi de réduire les niveaux sonores moyens produits par le trafic ferroviaire à moins de 54 dB Lden, et ceux nocturnes à moins de 44 dB Lnight. Pour le trafic aérien, les valeurs limites sont fixées à 45 dB Lden et 40 dB Lnight.

Concernant le bruit des éoliennes, l'OMS considère que la qualité des données scientifiques relatives aux effets sur la santé est encore faible et propose, de manière conditionnelle, une valeur d'exposition moyenne 45 dB Lden. Aucune recommandation n'est faite quant à l'exposition au bruit nocturne Lnight produit par les éoliennes. Enfin, s'agissant du bruit lié aux loisirs, l'OMS adopte une approche préventive et recommande de limiter les expositions aux sources de bruit à une moyenne annuelle de 70 dB en LAeq, 24h (niveau sonore équivalent).

Réactions2 réactions à cet article

 

Bonjour Madame,
Pourriez-vous m'indiquer la raison du fait que les seuils d'exposition sont différents selon les sources de bruit, s'agissant notamment des différents modes de transport?
Merci d'avance

adjtUAF | 15 octobre 2018 à 10h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
Je vous renvoie vers le rapport complet de l'OMS qui est inclus en pdf au sein de l'article qui précise l'élaboration de ses seuils sonores par mode de transport, basés selon les dernières données scientifiques.

Rachida Boughriet Rachida Boughriet
15 octobre 2018 à 11h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…