Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

UE : Corinne Lepage s'inquiète d'une nouvelle autorisation de maïs OGM contre la chrysomèle

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Alors que les ministres de l'Agriculture de l'Union européenne doivent voter le 20 novembre sur une nouvelle autorisation d'Organismes génétiquement modifiés (OGM), l'eurodéputée Corinne Lepage, vice-présidente du Modem, a dénoncé aujourd'hui la proposition de la Commission européenne d'autoriser à l'importation le maïs transgénique dénommé MIR 604, produit par la compagnie Syngenta, ''résistant'' à la chrysomèle, un coléoptère originaire des Etats-Unis dont les larves grignotent les racines du maïs.

Rappelons que depuis le début de l'été, l'Hexagone avait notamment fait face à une ''invasion'' de ce coléoptère piégé dans plusieurs régions de France dont plus de 200 en Alsace, inquiétant la filière agricole qui redoute son impact sur les récoltes. Sa présence peut en effet entraîner une perte de rendement de 80 %. Si le maïs transgénique MON 863 de Monsanto est cultivé depuis 2003 par les agriculteurs américains pour combattre le coléoptère, le MON 863 ''avait déclenché la polémique lors de son autorisation en 2005 (par l'UE), à cause des effets constatés sur les rats nourris avec cet OGM'', rappelle Corinne Lepage dans un communiqué.

Selon l'eurodéputée, le maïs OGM MIR 604, produit par Syngenta, présenterait des effets ''similaires'' au maïs MON 863 telles que ''des variations des plaquettes sanguines, du cholestérol, de l'activité rénale, du poids des cœurs et des testicules'' . Pourtant, déplore Mme Lepage, l'Agence européenne de sécurité alimentaire (AESA), ''même si elle n'explique pas ces effets'', les déclarerait ''sans signification biologique''.

Corinne Lepage a demandé ''des tests complémentaires'' et exprimé ''ses doutes sur la qualité du processus d'évaluation des risques des OGM au niveau européen''. ''Au minimum, des tests complémentaires devraient être effectués sur ce maïs transgénique et l'intégralité des études existantes devraient être rendues publiques'', a-telle estimé. ''L'AESA n'a toujours pas amélioré ses procédures d'évaluation des risques des OGM, contrairement à ce qu'avait souhaité une majorité d'Etats membres dont la France lors de sa présidence en 2008'', a-t-elle ajouté.

Réactions1 réaction à cet article

 
OGM MIR 604 de Syngenta en Europe.....?

En tant que citoyen, je vais demanfer la communication de ces données brutes à l' Autorité concernée... Les citoyens doivent s'emparer de ce dossier.

salutlesp'titclou | 15 janvier 2010 à 02h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

TD-Diver & Baro-Diver : sondes / surveillance des eaux souterraines SDEC