En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'UFC-Que choisir dénonce le prix ''abusif'' de l'eau en Ile-de-France

Gouvernance  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
A la veille du vote du Syndicat des Eaux d'Ile-de-France (SEDIF) sur son mode de gestion de l'eau, l'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a appelé les 144 maires du SEDIF à en finir avec une facture abusive.

Le contrat qui unit le SEDIF à Veolia depuis plus de 80 ans, et qui arrive à terme, a induit une facture d'eau démesurée pour les quatre millions de consommateurs franciliens, a déclaré l'UFC dans un communiqué publié aujourd'hui. Il est aujourd'hui temps d'en finir, a affirmé l'association.

Les élus du SEDIF doivent décider demain de passer en régie publique ou de laisser au secteur privé la gestion de son service d'eau, qui dessert quatre millions d'habitants sur sept départements.

D'après les calculs de l'UFC, le budget annuel du syndicat de 300 millions d'euros pourrait être au minimum réduit de 80 à 90 millions d'euros. Selon l'association, une étude commandée par le SEDIF conclut qu'il est possible de réaliser des économies allant de près de 30 millions d'euros (...) à plus de 50 millions d'euros dans le cas d'une régie publique.

L'UFC indique qu'elle ne prend pas parti quant au choix entre la régie et la délégation à une entreprise. L'association demande tout de même que le projet de retour potentiel en régie soit étudié sérieusement car il peut s'agir de la meilleure option et qu'il permet au moins une concurrence de projets qui incite Veolia et Suez à proposer des offres moins coûteuses.

Si le syndicat décidait de recourir à une entreprise privée, l'UFC estime qu'il faudrait limiter la durée d'engagement à 10 ans et subdiviser le contrat en plusieurs lots fonctionnels (production, canalisation, gestion des abonnés) afin que la concurrence soit plus effective.

En tout état de cause, l'UFC-Que Choisir ne pourra pas accepter la reconduite à l'identique d'un contrat aussi défavorable envers les consommateurs, a déclaré l'association.

Réactions3 réactions à cet article

 
Prix abusif

Bravo UFC pour s'attaquer à cet enjeu. Soutenons leurs objectifs. Faites le savoir.

NICOPOUM | 18 décembre 2008 à 18h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Prix abusif

OUI je soutien a fond ce genre de démarche ayant eu il y a 15 ans des démêlées avec la lyonnaise des eaux sur une augmentation de 400 % a l'époque nous avions crée une association loi de 1901 pour contrer ces gabegies stupéfiantes vis a vis d'une denrée pas trop rare en France et surtout gratuite a l'origine puisque naturelle;
continuer a riposter a ces multinationales aux appétits sans fin !!

hub21 | 21 décembre 2008 à 19h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Il est temps

en effet il est vraiment temps de retirer la gestion de l'eau a ces multinationnales qui ne servent qu'a générer des profits pour des actionnaires millionnaires en euros .

rackectédu91 | 29 décembre 2008 à 10h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…