Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Pesticides dans les jardins : les fabricants proposent ''une publicité responsable''

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Dans un communiqué, l'union des entreprises pour la protection des jardins et des espaces verts (UPJ) a alerté le 25 juin sur les effets pervers d'une mesure dans le cadre du projet de loi Grenelle 2 (article 40) visant à interdire toute forme de publicité sur les produits phytopharmaceutiques pour jardiniers amateurs.

Si l'UPJ partage l'objectif de réduction de l'usage des produits phytosanitaires en zones non agricoles fixé par le Grenelle et décliné par le Plan Ecophyto 2018, l'organisation professionnelle indique que la prohibition totale est une ''fausse bonne idée''. Sans communication à leur intention, ni dans la presse magazine ni sur le lieu de vente, où se renseigneront les jardiniers inquiets face à un pic de mildiou sur les tomates du potager ou de maladie des tâches noires sur les rosiers ?, s'interroge l'UPJ.

Selon l'organisation, les fabricants et distributeurs de produits de protection jardin ne pourront pas sensibiliser les jardiniers amateurs aux bonnes pratiques et à un usage responsable des produits phytopharmaceutiques.

L'UPJ propose une alternative à l'interdiction et recommande un encadrement ''strict'' de la publicité pour ces produits. Dans une charte en faveur d'une publicité responsable, l'organisation professionnelle s'engage à fournir les meilleures informations pour que les jardiniers amateurs et les professionnels entretiennent les végétaux en toute sécurité. Utiliser la publicité d'une manière responsable pour vendre à bon escient et promouvoir les bonnes pratiques. Parmi les engagements de la filière : encadrer strictement toute utilisation de l'argument écologique dans la publicité ou encore bannir tout message allant à l'encontre d'un comportement éco-responsable.

Jacques My, Directeur Général de l'UPJ appelle les Parlementaires chargés du dossier à reconcevoir l'article 40 du projet de loi Grenelle 2 sous un nouvel angle, en troquant un texte totalement prohibitif contre un texte constructif assurant la sensibilisation du grand public à un jardinage responsable et durable. Le texte doit être voté par le Parlement à l'automne prochain.

Réactions2 réactions à cet article

 
Pas de pesticides dans les jardins

Comment les fabricants de pesticides peuvent-ils parler de publicité responsable, de jardinage responsable et durable, alors que les produits qu'ils proposent sont destructeurs, toxiques, polluants, ils pensent se dédouaner en demandant un texte " constructif assurant la sensibilité du grand public à un jardinage responsable et durable"
Quelle hypocrisie ! ils osent dire que mildiou, maladie des taches noires ne peuvent être combattus qu'avec les pesticides, c'est faux ! ils veulent avant tout continuer à s'enrichir en produisant leurs produits polluants, en cachant la réalité de leur toxicité et de toutes les conséquences désastreuses sur l'eau, l'érosion, le tassement et stérilité du sol, sur les insectes, petites bêtes, sur toute vie qui contribue à l'écosystème, sur la santé ! on peut jardiner sans pesticides, cela demande de s'informer, de ne pas tomber dans le piège de la facilité destructrice.
est-ce que ce sont les effets pervers de la loi ou les effets pervers des pesticides ? de qui se moque-t-on ? quelle hypocrisie ?
ce grenelle, (article 40) va-t-il aller réellement vers le développement durable ou continuer à favoriser les lobbies ?

debat | 20 octobre 2009 à 22h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
pesticides

Bonjour
dans ma commune les gens utilise des produit pour tuer l'herbe dans leurs jardins ,ces produits viennent d'agriculteurs qui utilisent plus dans les champs depuis plusieurs années,que faire

moche | 03 janvier 2010 à 17h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager