En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Uniper lance un appel à initiatives pour la reconversion de ses centrales à charbon

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
Actu-Environnement Le Mensuel N°386 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°386
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Uniper veut développer de nouvelles activités énergétiques sur les sites de ses centrales à charbon, destinées à fermer d'ici 2022. "Convaincu de l'attractivité, des atouts et du potentiel de ses deux grands sites d'Emile Huchet (Saint-Avold, Moselle) et de Provence (Gardanne/Meyreuil ; Bouches du Rhône), Uniper France lance un appel à initiatives avec pour objectif de développer des activités industrielles nouvelles, en priorité énergétiques", annonce le groupe dans un communiqué.

L'objectif : créer de nouvelles activités "mettant en valeur les compétences, les savoir-faire et l'expérience des équipes d'Uniper au sein de « plateformes territoriales de valorisation énergétique »".

L'appel à initiative vise à identifier les meilleurs projets, évaluer leur faisabilité technique, leur viabilité économique et leurs impacts en termes d'emplois et d'environnement. En revanche, Uniper ne les financera pas : "Ces projets devront être financés par des investisseurs externes. L'entreprise apportera son concours aux porteurs de projets afin d'obtenir les soutiens publics nécessaires à la transformation de ses deux sites", explique le groupe.

Réactions1 réaction à cet article

 

Bonjour, UNIPER ( le nouveau propriétaire) après EON dit qu'il a une centrale à charbon à Meyreuil, alors que c'est faux. Eon a acheté le site et a arrêté les chaudières à charbon pour devenir une centrale Biomasse. L'arrêt du charbon a donné des droits à polluer. Eon a obtenu des subventions "vertes!" pour transformer une chaudière pour bruler du bois ( dont de l'importation lointaine) qui profite à UNIPER. Quel bon coup financier UNIPER veut encore obtenir sur une chaudière à l'arrêt et ayant obtenu du droit à polluer? Pouvez-vous enquêter et rassurer vos lecteurs.

michcamb | 05 décembre 2018 à 14h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…