En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Accident du travail : Total reconnu coupable d'homicide involontaire

Risques  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Après la mort d'un de ses salariés de la raffinerie de la Mède (Bouches-du-Rhône) en 2009, Total Marketing Services, filiale du groupe pétrolier Total, a finalement été reconnu coupable d'homicide involontaire mercredi 29 janvier par le tribunal correctionnel d'Aix-en-Provence, selon l'AFP.

L'employé avait été trouvé inanimé, après avoir inhalé de l'hydrogène sulfuré (H2S), un gaz toxique. 
Il réalisait alors une purge de l'eau accumulée dans les hydrocarbures. Il aurait accompli cette opération, normalement consignée et sous appareil respiratoire, à l'air libre.

 Selon l'AFP, le procureur a pointé à l'audience "une analyse insuffisante des risques et une mise en oeuvre de moyens de prévention inadaptés, avec notamment un déficit dans la conception de la vanne". 

Toujours selon l'agence de presse, la magistrate n'aurait cependant pas retenu la défaillance des systèmes d'alarme, responsable du retard dans la détection de l'incident entraînant la surexposition au gaz.



Total a été condamné à une amende de 50.000 euros pour homicide involontaire et non-respect des dispositions du code du travail. Des indemnités ont également été accordées à la famille de la victime, selon l'AFP.

 "Je prends acte et je vais prendre avec mes clients le temps d'examiner la teneur et la portée de cette décision avant d'examiner la suite", a exposé à l'AFP l'avocat de Total. Cette dernière a dix jours pour faire appel.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager