En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

COP 21 : le respect des droits humains ne figure plus dans les grands principes du futur accord

11 décembre 2015
Spécial COP - Retrouvez les moments forts de la conférence Retrouvez les moments forts de
 la conférence climat de Paris le Bourget

C'est tout un symbole. Le 10 décembre était la journée internationale des droits de l'homme, avec de multiples manifestations organisées à travers le monde. C'est aussi le jour où les négociateurs de la COP 21 ont décidé de rayer de l'article 2 du projet d'accord la mention aux droits humains...

Cet article, consacré aux grands objectifs et principes du futur accord, prévoyait que celui-ci serait mis en œuvre "sur la base du respect des droits humains". Mais sous la pression de différents pays, dont l'Arabie saoudite et la Russie, il n'y a plus trace de cette phrase dans la dernière version de l'accord, présentée le 10 décembre au soir par Laurent Fabius.

Au grand dam des associations : "Nous déplorons la disparition de la clause sur les droits humains dans l'article 2, qui fait suite à la disparition de la référence à l'égalité des genres et à une transition juste vers une économie durable", a réagi Romain Benicchio, porte-parole d'Oxfam France.

Pour Fanny Petitbon, responsable plaidoyer de Care France, "le choix fait par les Etats de retirer les droits humains, l'égalité de genre et la sécurité alimentaire de l'objectif de l'accord n'est pas acceptable. Il n'y aura pas de justice climatique sans droits. Les dérèglements climatiques affectent déjà les droits humains des plus vulnérables. Il serait tout à fait paradoxal que les actions contre le changement climatique les bafouent".

Les droits humains ne figurent plus que dans le préambule du projet d'accord, qui précise que les parties engagent des actions pour lutter contre le changement climatique en "tenant compte de leurs obligations respectives sur les droits humains".Y seront-ils maintenus dans le projet définitif attendu samedi matin ? "Pas sûr qu'ils restent en préambule", a prévenu Jean Vettraino, chargé de plaidoyer international au Secours Catholique-Caritas France. Mais "tout ne semble pas perdu", a-t-il ajouté. M. Vettraino a précisé que des Etats emmenés par le Mexique "se battent pour réintroduire les droits humains dans l'article 2 de l'accord", avec le soutien de l'Union européenne.

Sophie Fabrégat et Rachida Boughriet

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager