En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Ademe et l'Afnor renouvellent leur accord-cadre

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Philippe Van de Maele, Président de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ademe), et Olivier Peyrat, Directeur général du groupe Afnor (Association française de normalisation), viennent de renouveler leur accord-cadre, pour une durée de trois ans.

Le nouvel accord s'inscrit dans la continuité d'actions conjointes réalisées depuis 2005 entre l'Afnor et l'Ademe pour renforcer la prise en compte des impératifs environnementaux dans les processus de normalisation, a indiqué le 3 août l'Ademe dans un communiqué.

L'agence et l'Afnor animent déjà une plate-forme, lieu d'échanges entre les acteurs concernés par l'affichage environnemental des produits de grande consommation. Elles ont lancé en juillet 2008 un guide de bonnes pratiques destiné à harmoniser les méthodes d'élaboration de l'affichage de l'impact environnemental des produits.

L'Ademe et l'Afnor participent également aux travaux de normalisation dans le domaine de l'Efficacité Energétique, du Management de l'Energie et des Energies Renouvelables, tant au niveau européen (CEN/CENELEC) qu'international (ISO). Elles pilotent le Forum Sectoriel Européen de Management de l'Energie (SFEM), à l'origine de la nouvelle norme européenne sur les systèmes de Management de l'Energie (NF EN 16001) parue en juillet 2009, dont s'inspire la future norme internationale ISO 50001, prévue fin 2010.

Elles entendent par ailleurs poursuivre leur coopération dans les domaines de l'énergie, la qualité de l'air, le management environnemental, les déchets, les sols et les éco-technologies.

Réactions1 réaction à cet article

 
association gagnant-gagnant

Ce n'est pas un contrat de 3 ans qu il faut mais un mariage pour la vie. Ce sont les 2 principaux acteurs dans le domaine de l environnement et la maitrise de l energie. quand il s agit d ecoconception et de protection de l environnement, un contrat de 3 ans me semble derisoire. Cela fait bientot six ans que je travaille sur l econception en urbanisme appliques au domaine du tourisme et j ai l impression de faire du surplace tellement les axes de recherche sont complexes et transversaux

grimess29 | 08 août 2009 à 00h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager