Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Adaptation au changement climatique : l'agence de l'eau RMC lance deux appels à projets

Eau  |    |  Dorothée Laperche

Accompagner les projets d'adaptation au changement climatique des territoires, mais aussi de sécurisation de l'alimentation en eau potable : ce sont les objectifs poursuivis par les deux nouveaux appels à projets que lance l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse (RMC).

L'appel à manifestation d'intérêt « eau et climat » vise à soutenir plus particulièrement des projets d'infiltration ou de rétention d'eau dans les sols, des actions qui augmentent la capacité de résilience des milieux ou accompagnent la transition agroécologique. Il s'intéresse également aux usages plus sobres en eau ainsi qu'à des initiatives pour induire le changement à travers des leviers sociaux et économiques (par exemple des labels). L'appel à manifestation aidera également à la sobriété énergétique pour des projets comme des stations d'épuration urbaines ou industrielles qui favorisent la récupération d'énergie ou la gestion de milieux jouant un rôle de puits de carbone comme les tourbières. Il est doté d'une enveloppe de 10 millions d'euros. Il s'adresse à des porteurs de projets situés sur les bassins RMC et prévoit un taux d'aide maximal de 70 %.

Cet AMI est ouvert jusqu'au 30 avril 2023.

L'appel à projets « sécurisation de l'alimentation eau potable pour les collectivités » est une réponse à la sécheresse de l'été dernier. « Mi-août, 366 communes concernant 248 000 personnes ont été en tension pour l'alimentation en eau potable, pointe l'agence de l'eau. Certains secteurs plus fragiles ont subi des coupures d'eau - certaines collectivités ont bénéficié de citernages afin de remplir les réservoirs d'eau potable et permettre l'alimentation des usagers. » Parmi les actions financées par l'agence figurent des études de caractérisation de la ressource, des études de sécurisation de la distribution, mais également des travaux d'interconnexion, de création ou de réhabilitation de réservoir en sous-capacité, de recherche de nouvelle ressource, etc.

Le budget alloué est de 20 millions d'euros et le taux d'aide est fixé à 50 %. Il y aura deux sessions. Les candidats doivent déposer leur dossier avant le 15 mai 2023 pour la session 2023. La seconde session aura lieu en 2024.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Aquaphon® A200 : détecteur électroacoustique de fuites pour réseaux d\'eau SEWERIN