En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Ademe lance un appel à projets pour structurer le recyclage des textiles et chaussures

Déchets  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

L'Agence de la transition écologique (Ademe) lance un appel à projets démonstrateurs de solutions industrielles pour l'écoconception et le recyclage des textiles et chaussures et accessoires de mode (DTIGA TLC). Cette initiative s'inscrit dans le cadre de l'action Démonstrateurs et territoires d'innovation de grande ambition du programme d'investissements d'avenir.

L'objectif ? Faire émerger des démonstrateurs permettant de créer un effet structurant de la filière, de mobiliser des acteurs français de la chaîne de valeur et de créer de nouvelles pratiques tant pour le territoire national que pour l'export. « Le contexte récent lié à la pandémie actuelle a révélé l'importance de disposer d'industries sur le territoire utilisant des ressources locales, reconstituer des matières premières secondaires "locales" et en capacité de s'adapter rapidement », souligne l'Ademe.

Avec ces démonstrateurs, l'Agence compte doubler jusque 100kt la capacité française de recyclage des textiles d'habillement, linge de maison et chaussures (TLC) ménagers et professionnels, mis sur le marché à compter de 2025.  Mais également orienter la filière vers une neutralité carbone et une réduction significative de son empreinte sur l'eau et la biodiversité.

Cet appel à projets vise des projets dont le coût total dépasse 1million d'euros. Le porteur devra contacter l'Ademe pour organiser une réunion de pré-dépôt.

Ensuite chaque bénéficiaire d'une aide sera signataire d'une convention bilatérale avec l'Ademe.

Réactions1 réaction à cet article

 

Bonjour je suis bénévole au Secours Populaire et chaque semaine je vais dans une déchèterie pour décharger des sacs de vêtements usagés ou non vendables .L'association Relais qui est connue sur un plan nationale se charge de les récupérer .Faute d'argent elle dispose de lieux de stockage dans les déchèteries complètement obsolètes et possèdent des véhicules en fin de vie .Le personnel ,il me semble ,doit être en réinsertion .Les particuliers peuvent amener aussi des vêtements et chaussures dans les déchèteries mais avec quelle temps d'attente dans les grandes villes .
L'intervention de l' ADEME est souhaitable et je pense qu'elle aura une solution par Relais .

modus | 19 octobre 2020 à 11h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager