En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Ademe relance trois appels à projets à destination des entreprises

Aménagement  |    |  Rémi Pin  |  Actu-Environnement.com
L'Ademe relance trois appels à projets à destination des entreprises

Trois appels à projets du volet « Démonstrateurs » du Programme d'investissements d'avenir (PIA), opéré par l'Ademe, sont ouverts jusqu'au 20 janvier 2021 à destination des entreprises. Ils permettent de financer des projets innovants dont les montants sont supérieurs à 2 millions d'euros. Le premier, « Systèmes énergétiques - Villes et territoires durables », concerne les systèmes énergétiques optimisés ; la production, la fourniture et les vecteurs énergétiques renouvelables ; et l'optimisation environnementale à l'échelle d'un bâtiment, d'un ilot, ou d'un territoire.

Le second appel à projet « Economie circulaire - Ecoefficience dans l'industrie, l'agriculture et l'eau » concerne l'éco-conception des produits et des services, la production plus efficiente en ressources matières et en énergie, la prévention de la production de déchets, l'optimisation de leur collecte et la production de ressources matières ou énergétiques secondaires, le traitement des déchets ultimes, et la collecte, le traitement et la distribution de l'eau, les solutions d'économie et de gestion de la ressource, les modèles d'affaires et de gestion innovants dans le domaine de l'eau.

Enfin le volet « Bioéconomie et protection de l'environnement » comprend la protection de l'environnement afin de préserver la biodiversité, la qualité de l'air, les ressources matières, l'énergie et l'eau, la bioéconomie visant à adopter de nouveaux modes de production, de valorisation ou de consommation des ressources, dont la biomasse.

Réactions2 réactions à cet article

 

message bien sûr important, mais s'agissant des pme, qui portent bien souvent la véritable innovation, voire les tpe, c'est la même chose en pire, si ces AO ne sont pas adossés à une prise en compte de 100% des investissements en jeu, ce sera comme d'habitude, les entreprises qui n'ont aucun besoin de financement qui en profiteront. Effet d'aubaine garanti.

chocho | 13 mars 2020 à 10h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@chocho... Effet d'aubaine... un classique français... là c'est pire : avec l'ADEME à la manœuvre, il ne s'agit plus uniquement de satisfaire des lobbys, mais d'engager le pays sur une trajectoire mortifère.

dmg | 30 mars 2020 à 18h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Rémi Pin

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager