En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Ademe publie un guide pour réduire l'empreinte carbone des TIC

Risques  |    |  Actu-Environnement.com

Selon l'Ademe, les technologies numériques auraient une empreinte carbone équivalente à celle de l'aviation civile sur une année. C'est pourquoi l'agence s'est associée au CIGREF (réseau des grandes entreprises) pour accompagner les acteurs des technologies numériques, qu'ils soient opérateurs de téléphonie, SSII, ou encore Directions de systèmes d'informations (DSI), dans la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.

Grâce aux apports de Greenit.fr, blog sur les technologies de l'information durables, et Zen'to, société de conseil en performance environnementale des systèmes d'informations, un guide de bonnes pratiques a été publié. On y trouve une analyse de l'impact des activités TNIC (Technologies nouvelles de l'information et de la communication), une méthode pour réaliser un DGES (diagnostic de gaz à effet de serre), et des études de cas par type d'intervenants : DSI, hébergeurs, services télécoms et fabricants de matériels.

Le guide "Bilan Gaz à effet de serre des Technologies Numériques" est consultable sur le site de l'Ademe.

Réactions6 réactions à cet article

 

la technologie et l'informatique ne particulier aurait un impact négatif ?? Ca alors !!!
C'est étonnant, il y a encore peu de temps ou nous présentaient justement les TIC comme un moyen miracle pour réduire l'empreinte enviro d'un citoyen, voire d'un pays ! on nous aurai menti ? seulement pour ceux qui ont bien voulu y croire ! encore aujourd'hui IBM par exemple insiste bcp sur les puce et leur soit disant intérêt pour la planète !! un poulet pucé est bien plus respectueux de l’environnement bien sur !
Non seulement les TIC ont un impact énorme mais ou croyez vous que tous les produits vraiment utiles sont produits s'il ne le sont plus ici ? plus loin.. puis ils viennent grâce au pétrole ! Merci a nos technocrates d'avoir détruit l'image de travail manuel et nous avoir fait croire qu'on pouvait tous travaillé dans les services ou l'informatique ! vaste fumisterie...

décroissant | 09 février 2012 à 09h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et on paye des impôts pour ce genre d'étude complètement inutile !

Laurent Berthod | 09 février 2012 à 10h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@décroissant : Je ne comprends pas vos réactions négatives. D'autant que le guide encourage les entreprises à prendre en compte le scope 3 et à appliquer des bonnes pratiques telles que l'allongement de la durée de vie active des équipements pour limiter les impacts liés à la fabrication et à la fin de vie (ce qui n'est pas une action évidente au premier abord pour un responsable informatique).

Ce guide est axé solution. Il propose des 40 nouveaux facteurs d'émission et 28 actions concrètes pour réduire ses émissions.

@Laurent Berthod : Vos impôts servent à produire un guide qui aura un impact concret en terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre des systèmes d'information des entreprises. Pouvez-vous me citer la quantité d'équivalent CO2 émise par la fabrication d'un ordinateur portable ? Et pour son utilisation pendant 3 ans ? J'en doute. A moins que vous ne vous référiez à ce guide. Les responsables informatiques qui ont à coeur de réduire leur empreinte sont dans la même situation que vous. Nous leur donnons les moyens d'identifier les postes clés pour réduire concrètement leurs émissions (tout au long du cycle de vie). Que voulez-vous de plus ?

Fred Bordage - GreenIT.fr | 10 février 2012 à 13h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Parce que l'Ademe croit encore à cette imposture du réchauffement climatique anthropique et des gaz à prétendu effet de serre ? Et ils sont payés avec mais impôts pour propager cette faribole !

Laurent Berthod | 10 février 2012 à 17h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Laurent, ayez en tête que derrière les kg de co2, on trouve de kWh, qui sont facturés. ça vous rassurera un peu sur la démarche.

vincebay | 16 septembre 2013 à 11h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Laurent, ayez en tête que derrière les kg de co2, on trouve de kWh, qui sont facturés. ça vous rassurera un peu sur la démarche.

vincebay | 16 septembre 2013 à 15h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…