En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Ademe juge peu bénéfique à long terme l'exportation d'électricité nucléaire

Si la France maintient un important parc nucléaire et exporte l'excédent de production, elle n'en tirerait que peu d'avantages, estime l'Ademe. Cette stratégie se ferait surtout au profit de nos voisins.

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 3.226.241.176
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Actu-Environnement Le Mensuel N°391 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°391
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]
Le maintien de capacités de production nucléaire dédiées à l'export apporte un "bénéfice limité" au système électrique français. A court terme, un mix composé d'électricité nucléaire et renouvelable est compétitif et permet d'envisager des exportations. Mais, à plus long terme, la France en tirerait un bénéfice limité, l'essentiel des avantages allant à nos voisins. Telle est l'une des principales conclusions de la mise à jour de l'étude "Trajectoires d'évolution du mix électrique...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager