En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Aéroport Notre-Dame-des-Landes : cacophonie au Gouvernement

Aménagement  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

L'aéroport Notre-Dame-des-Landes divise au plus haut niveau. Dans un entretien à Ouest-France, le Premier ministre Manuel Valls a présenté un calendrier serré. Selon lui, si les travaux ne commencent pas en mars prochain, le projet ne se fera pas. Il envisage par conséquent une évacuation de la zone à défendre (ZAD) dès cet automne, histoire de laisser du temps pour commencer les défrichements des terrains. L'objectif étant que tout soit prêt pour commencer les travaux de construction avant fin janvier 2018, date de fin de la déclaration d'utilité publique. Pour le Premier ministre, il s'agit de respecter le vote de la population locale qui en juin dernier s'est prononcée pour ce nouvel aéroport.

Mais ce calendrier n'est pas partagé par tous les membres du Gouvernement. La ministre de l'Environnement Ségolène Royal s'est clairement affichée contre l'évacuation de la zone : "Je ne suis pas favorable à l'évacuation par la violence de la ZAD. Ça se passerait très mal et ça serait là aussi des violences et des affrontements tout à fait inutiles", a mis en garde la ministre.

A cela s'ajoutent les confidences du Président de la République François Hollande. Dans un livre écrit par deux journalistes du Monde, François Hollande avoue qu'à titre personnel il n'est pas favorable à cet aéroport et qu'il doute de sa construction.

Une cacophonie sur laquelle s'appuie l'opposition pour mettre en évidence les divisions internes en ce début de campagne électorale. "Il est grand temps que ce territoire perdu de la République soit libéré par l'Etat et j'appelle dès à présent le Président de la République et le Premier ministre à tenir leurs engagements", a déclaré Bruno Retailleau, président LR du conseil régional des Pays de la Loire.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager