Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le décret déclarant d'utilité publique le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est publié

Transport  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Le décret déclarant d'utilité publique le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, a été signé par le Gouvernement. Implanté à quinze kilomètres au nord-ouest de Nantes, cet aéroport est prévu pour entrer en service en 2012. Il devrait accueillir trois millions de passagers à son ouverture et jusqu'à neuf millions en 2050. Ce projet avait provoqué une levée de boucliers des riverains et des associations environnementales et notamment de France nature environnement (FNE).

Le MEDAD précise, dans un communiqué que la réalisation de ce nouvel aéroport, qui se substituera à l'aéroport existant de Nantes-Atlantique, devrait permettre de supprimer les survols de l'agglomération de Nantes à basse altitude, sources d'importantes nuisances sonores. Le ministère rappelle que des engagements ont été pris dans le cadre de l'enquête publique (optimisation des trajectoires aériennes, compensations des effets sur la biodiversité ainsi que des mesures en faveur de la qualité de l'air et de l'eau) et assure qu'il veillera à ce que l'ensemble des composantes de ce projet réponde aux normes de Haute Qualité Environnementale.
Un observatoire associant toutes les parties prenantes devrait être mis en place au plan local pour suivre l'ensemble des engagements pris quant au développement durable de cet aéroport.

Mais pour FNE, cet aéroport, d'un coût de 580 millions d'euros (desserte routière comprise) est à la fois ruineux et inutile pour l'environnement. Malgré les conclusions du Grenelle sur la nouvelle démocratie écologique et le développement du ferroviaire, malgré les conclusions de la conférence internationale de Bali sur la nécessaire réduction des émissions de gaz à effet de serre, malgré la flambée du prix du pétrole : le Gouvernement, sous la pression d'intérêts locaux, commence bien l'année en autorisant un aéroport international dont il serait intéressant de faire le bilan carbone, commente Arnaud Gossement, porte-parole de la FNE.

Réactions1 réaction à cet article

 
ET LES CANARDS SAUVAGES

il faut bien vivre avec son temps mais nous ples canards sauvages on ne sait plus ou donner de l'aile
A quoi sert une enquete publique? a faire plaisir au maire de nantes ?

PAPY FIRMIN | 18 mars 2010 à 08h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager