En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'AFD devient partenaire d'un fonds mondial de protection de la biodiversité

Biodiversité  |    |  Actu-Environnement.com
L'Agence Française de Développement (AFD) devient le sixième partenaire du CEPF (Critical Ecosystem Partnership Fund), fonds mondial de protection de l'environnement et lui verse la somme de 25 millions de dollars. Les moyens de subsistance de millions d'individus dépendent directement de la biodiversité, c'est pourquoi sa préservation constitue une condition sine qua non au développement de ces populations, a déclaré Jean-Michel Severino, Directeur général de l'AFD. Au total, le CEPF annonce aujourd'hui dans un communiqué 50 millions de dollars de nouvelles contributions par l'AFD mais aussi la Conservation International (CI), l'un des partenaires fondateurs du CEPF.
Nous nous réjouissons de la décision de l'AFD de se joindre à notre projet et de constater que nous partageons l'idée commune que la santé et la prospérité des êtres humains et des écosystèmes sont des composantes fondamentalement liées, a indiqué Jorgen Thomsen, Directeur exécutif du CEPF et Vice-président senior de CI. Le CEPF compte parmi ses autres partenaires, la Banque mondiale, le gouvernement japonais, le FEM (Fonds pour l'environnement mondial) ainsi que la fondation John D. et Catherine T. MacArthur.
Depuis sa création en 2000, le CEPF, qui subventionne des ONG et des partenaires du secteur privé, a contribué à la protection de près de 10 millions d'hectares parmi les régions de la planète les plus riches en matière de biodiversité.Grâce à cette nouvelle contribution, le CEPF va pouvoir étendre son champ d'action à la région indochinoise de l'Indo-Birmanie, aux nations du Pacifique de la Micronésie, de la Polynésie et de l'archipel fidjien, ainsi qu'à la zone des Ghâts occidentaux dans le sud de l'Inde, a précisé le communiqué. Le CEPF a également participé à la création de zones protégées dans une quinzaine de pays faisant partie de onze réserves naturelles. L'objectif du CEPF est de récolter quelque 150 millions de dollars afin d'étendre son action à 11 autres zones de réserves naturelles sur le continent africain, sur le contient asiatique et en Amérique latine.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager