Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Afrique : 15% des DEEE sont importés

Déchets  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Un nouveau rapport de l'ONU constate que la consommation intérieure est à l'origine de la majorité (85%) des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) neufs ou d'occasion produits dans la région. Selon l'étude "DEEE ? Où en sommes-nous en Afrique ?", les importations de DEEE provenant d'Europe se poursuivent et viennent gonfler ces tonnages de déchets à traiter.

Souvent, les conditions de recyclage ne garantissent pas une protection suffisante des travailleurs et de l'environnement. Ce problème est de surcroît aggravé par un flux constant d'équipements usagés provenant de pays industrialisés, dont d'importants volumes s'avèrent non réutilisables. Le Royaume-Uni est le principal pays exportateur d'EEE neufs et usagés en Afrique, suivi avec de grands écarts par la France et l'Allemagne. Le Nigeria est le principal pays africain importateur d'EEE neufs et usagers, suivi du Ghana.

Mais le rapport met également en avant des cas où le recyclage est source d'emploi et de développement. A Accra (Ghana) et à Lagos (Nigeria), le secteur de la remise en état assure un revenu à plus de 30.000 personnes par exemple. "Il est possible de développer les économies africaines, de créer des emplois décents et de protéger l'environnement en assurant une gestion durable des déchets électroniques et en récupérant les métaux précieux et autres ressources renfermés dans les produits qui finissent comme déchets électroniques", est convaincu le Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et Sous-secrétaire général de l'ONU, Achim Steiner. "À l'approche de Rio+20, qui se tiendra en juin, ce rapport montre que des mesures telles que l'amélioration des stratégies de ramassage et la mise en place de structures plus officielles de recyclage, peuvent limiter les dommages causés à l'environnement et offrir des opportunités économiques", ajoute-t-il.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Central Nervous System : l'évolutivité machine au cœur de la stratégie Pellenc ST