En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pollution lumineuse : Agir pour l'Environnement et l'ANPCEN reçues par NKM

Risques  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet a reçu hier les représentants des associations Agir pour l'Environnement et de l'ANPCEN (Association Nationale pour la Protection du Ciel et l'Environnement nocturnes) afin d'évoquer les questions relatives à la pollution lumineuse tandis que la France connaît une vague de froid et pics de consommation .

Ce rendez-vous tombe doublement à pic en cette période de pic de consommation qui démontre par l'absurde l'importance d'une véritable campagne de maîtrise de l'énergie qui passerait évidemment par une réduction significative des points lumineux, notamment l'éclairage monumentale, les illuminations de Noël ou encore les éclairages des sites naturels et autres bâtiments publics et commerciaux, a déclaré Stéphen Kerckhove, délégué général d'Agir pour l'Environnement.

Selon les associations, chaque kWh supplémentaire utilisé pour l'éclairage en période de pointe de consommation aurait un bilan carbone égal à 600 grammes de CO2. Aussi, d'après Pierre Brunet, Secrétaire de l'ANPCEN, la pollution lumineuse a crû de 30% en moins de 10 ans et produit des effets énergétiques, climatiques et sur la biodiversité nocturne.

Alors que le projet de loi de transition environnementale dit Grenelle 2 a été présenté hier en Conseil des ministres, les représentants associatifs réclament un engagement fort de l'Etat en matière de prévention et de sensibilisation afin que le gaspillage énergétique ne soit plus la norme et la maîtrise de l'énergie l'exception.

Agir pour l'Environnement et l'ANPCEN appellent à l'organisation d'une journée de la Nuit, dans le cadre de l'année mondiale de l'astronomie, afin d'amener le grand public à découvrir la voûte céleste et la biodiversité nocturne.

Réactions3 réactions à cet article

 
Absurde

A l'heure des nouvelles technologies qui ont déjà fair leur preuve, les autorités publiques continuent à éclairer en permanence des rues où personnes ne passent après une certaine heure. Ne serait-il pas plus simple de mettre un détecteur de présence ainsi qu'un détecteur de luminosité ambiante et ainsi adapter la puissance de l'éclairage?
De plus l'éclairage public, réduit-il vraiment les actes de vandalisme et de petite délinquance? Apparemment non au vue des derniers résultats nationaux(en plus les gangs opèrent de plus en plus la journée).
Le trop plein de lumière engendre une modification de production de sérotonine, hormone que notre cerveau et nos intestins sécrètent naturellement grâce au déclin lumineux. Cette même hormone joue un grand rôle dans notre système immunitaire et aussi dans notre régulaiton nerveuse.
Il faudarit quand même pas que les yeux écarquillés de nos enfants grâce à la fée électricité ne le devienne pas la magie de perturbations électriques dans leurs connections neuronales (= folie, et oui!)
Il y a urgence!

lapislazulli | 21 janvier 2009 à 12h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Absurde

Tout à fait d'accord, mais il ya des propositions concrètes faciles à implanter : comme par exemple ce qui se fait déjà avec des diodes. Dans ma commune, les arbres de Nöel etaient "diodés"

Ce qui m'irrite le plus ce sont :
- les panneaux lumineux et mobiles
- les vitrines des magasins (et surtout celles des banques éclairées à n'importe quelle Heure de la nuit et avec nos sous.

nicopoum | 22 janvier 2009 à 19h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
pollution lumineuse

j'aimerai bien savoir la relation entre la pollution lumineuse et la sécretion de la sérotonine..
merci pour répondre

babygirl1989 | 27 février 2010 à 19h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager