En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Agriculture biologique : deux millions d'hectares supplémentaires depuis 2010 en Europe

Agroécologie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Selon une étude publiée le 25 octobre par l'office statistique européen Eurostat, les surfaces européennes cultivées en agriculture biologique ont augmenté de plus de deux millions d'hectares entre 2010 et 2015, soit une hausse de 21%. Au total, plus de 11 millions d'hectares étaient certifiés ou en conversion en 2015. Fin 2015, 271.500 producteurs bio étaient recensés, soit 5,4% de plus qu'en 2014.

La production bio a augmenté dans tous les pays, à l'exception du Royaume-Uni (-29,1%) et des Pays-Bas (-4%). En revanche, elle a fortement augmenté en Croatie (+377%) et en Bulgarie (+362%). Mais ces deux pays partaient de loin : il ne comptaient respectivement que 15.913 et 25.648 hectares en bio en 2010... La France, qui enregistrait 845.442 hectares en bio en 2010, a vu les surfaces consacrées à ce mode de production augmenter de 61%.

De 0,3% à 20% de la surface agricole selon les pays

L'agriculture bio représentait, en 2015, 6,2% de la surface agricole utile (SAU) de l'Union européenne. L'Espagne (1.968.570 ha), l'Italie (1.492.579 ha), la France (1.361.512 ha) et l'Allemagne (1.060.291 ha) représentent, à eux seuls, plus de la moitié (52%) des surfaces et du nombre d'exploitations bio. Mais la plus grande part de surface dédiée à l'agriculture bio est enregistrée en Autriche, où un cinquième des terres est cultivé selon ce cahier des charges en 2015. Suivent la Suède (17%) et l'Estonie (16%), la République tchèque (14%), l'Italie et la Lettonie (12% chacune).

En France, l'agriculture bio couvrait moins de 5% de la SAU en 2015, mais devrait passer à 5,8% fin 2016. Malte (0,3% de la SAU), l'Irlande (1,6%) et la Roumanie (1,8%) sont à la traîne. "La place de l'agriculture biologique est généralement plus faible dans les régions de plaines, où les systèmes de production intensifs prévalent", souligne Eurostat.

Trois grands types de production biologiques sont présents en Europe : la culture des terres arables (céréales, maraîchage, fourrages, cultures industrielles), les cultures permanentes (fruits, baies, oliveraies et vignes) et les prairies permanentes. Les pâturages et les prairies représentent plus de 45% des surfaces en bio, les terres arables 42% et les cultures permanentes 10,7%.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager