Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

PAC : la Commission liste les pratiques écologiques pour les futurs éco-schèmes

Agroécologie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

La Commission européenne a publié, le 14 janvier, une liste de programmes écologiques potentiels qui pourraient être soutenus dans le cadre des éco-schèmes de la future politique agricole commune (PAC).

Ces éco-schèmes visent à récompenser les agriculteurs qui mettent en place, de manière volontaire, des pratiques plus vertueuses, au-delà des obligations réglementaires. Ils doivent être définis par les États membres. Ce document vise donc à orienter leurs travaux et réflexions.

Selon la Commission, les programmes écologiques devraient couvrir les enjeux liés au climat, à l'environnement, au bien-être animal ou à l'antibiorésistance. Ils devront être définis sur la base des besoins et des priorités identifiés à l'échelle nationale, voire régionale. Ils contribueront également à l'atteinte des objectifs du Pacte vert d'ici 2030 : réduire de 50 % l'usage de pesticides chimiques et de 50 % celui des pesticides les plus dangereux, atteindre 25 % de surface agricole en bio, réduire de 20 % l'utilisation d'engrais…

Parmi les pratiques qui pourraient être récompensées, la Commission liste la conversion et le maintien en agriculture biologique, la gestion intégrée (bandes tampons, contrôle mécanique des mauvaises herbes, utilisation de variétés résistantes et résilientes aux ravageurs, jachère), les pratiques agroécologiques (rotation des cultures avec légumineuses, la couverture interculture ou inter rang, la couverture des sols en hiver, gestion des prairies permanentes…), l'agroforesterie... Elle liste également l'agriculture à haute valeur naturelle, l'agriculture bas carbone (qui inclut la conservation des sols), l'agriculture de précision. La protection de la ressource en eau et les pratiques bénéfiques pour les sols sont également évoquées.

Réactions2 réactions à cet article

 

C'est effectivement en motivant les agriculteurs plus qu'en les pénalisant qu'ils iront dans le bon sens... dès qu'ils verront que des pratiques plus vertueuses leur permettent d'avoir de meilleurs revenus ils se reconvertiront.

gaïa94 | 18 janvier 2021 à 17h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ou simplement d'avoir des revenus corrects. Car je ne crois pas que qui que ce soit ait du plaisir à utiliser les pesticides. Il est vrai que quand ce sont des salariés qui manipulent ces produits, il est peut-être plus difficile de motiver le donneur d'ordre.
La course au fric c'est une mentalité qu'il faudrait questionner.

Bidule | 27 janvier 2021 à 09h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Qualification OPQIBI : AMO pour la restauration de la continuité écologique OPQIBI