Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Réduction des phytosanitaires : le réseau Dephy recrute 2000 nouvelles fermes

Agroécologie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Le réseau de démonstration des fermes Dephy recrute 2 000 nouvelles exploitations agricoles, engagées volontairement dans la réduction de l'usage des produits phytopharmaceutiques. Aujourd'hui, ce réseau est constitué de 3 000 fermes, recrutées en 2011, 2012 et 2017. Les fermes déjà dans le réseau vont pouvoir, de leur côté, se réengager.

Le dépôt des candidatures est ouvert jusqu'au 30 avril 2021, pour une sélection des groupes en septembre 2021. Les exploitations doivent en effet déposer leur candidature par groupe d'une douzaine d'agriculteurs. Les projets doivent afficher une ambition élevée de baisse, ou de maintien bas, du niveau d'usage des phytos. Ils devront pour cela s'appuyer sur une reconception des systèmes de production, sur la protection intégrée et faire appel à des techniques ou leviers innovants ou peu documentés jusqu'à présent (prophylaxie, régulations naturelles, biodiversité fonctionnelle, variétés résistantes...).

Les projets visant à réduire fortement l'usage d'herbicides (glyphosate notamment), de cuivre ou des néonicotinoïdes sont les bienvenus. Il s'agit notamment des systèmes de production étant dans une impasse technique (résistance aux herbicides, agriculture de conservation, viticulture en pente, sols caillouteux, filière betteravière).

Les approches territoriales ou collectives, s'appuyant sur les analyses paysagères, les assolements en commun, l'impact des infrastructures sur les bioagresseurs, sont également recherchées, notamment sur les bassins versants à enjeu pesticides. Idem pour les projets associant exploitations et aval de la filière, « afin de partager les objectifs, favoriser le rayonnement du dispositif, progresser à la fois sur les pratiques agronomiques et sur la construction des cahiers des charges, contribuer à la diffusion et la communication des résultats jusqu'à la distribution et les consommateurs ».

Chaque groupe d'exploitations sera animé par un ingénieur réseau et s'engagera à communiquer les résultats obtenus, afin de participer à une massification des solutions éprouvées.

 

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager