Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Jusqu'à 150 000 euros d'aide de l'État pour l'achat d'un poids lourd électrique

Transport  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le 14 février, Jean-Baptiste Djebbari, ministre des Transports, a annoncé une nouvelle subvention de l'État pour l'achat de véhicules lourds électriques. Cette aide est allouée dans le cadre d'un appel à projets, baptisé « Écosystème des véhicules lourds électriques », qui sera ouvert d'ici à début mars. La subvention pourra atteindre « 65 % de l'écart de coût d'acquisition entre le véhicule électrique et son équivalent diesel », a précisé le ministère de la Transition écologique dans un communiqué.

Jusqu'à 150 000 euros de subvention sont prévus pour l'achat d'un poids lourd électrique, dont le poids maximal est supérieur ou égal à 26 tonnes. Et jusqu'à 100 000 euros pourront être octroyés pour l'acquisition d'un véhicule inférieur à ce poids. Pour les cars et bus électriques, l'aide pourra également atteindre 100 000 euros par véhicule.

L'installation de bornes de recharge pour ces véhicules pourra également faire l'objet d'un « accompagnement allant jusqu'à 60 % », a ajouté le ministère. Le bonus à l'acquisition de véhicules lourds électriques et à hydrogène sera, en outre, maintenu, « afin notamment de ne pas pénaliser les dossiers déjà en cours ».

« Les camions, les bus, les cars, c'est 7 % de nos émissions de CO2. Pour les rendre moins polluants, nous ne lésinons pas sur les moyens », a déclaré Jean-Baptiste Djebbari sur Twitter.

Réactions2 réactions à cet article

 

J'espère que toutes celles et ceux qui se sont offusqués des subventions à l'aérien pour préparer sa transition énergétique vont également se manifester ici au regard d'un secteur bien plus émissif que l'aérien car j'estime personnellement qu'il est moins légitime de transporter des produits (quand ce n'est pas des éléments de produits!) aux 4 coins de l'Europe que de permettre aux personnes de voyager, au moins dans certains cas.....

BIB57 | 16 février 2022 à 11h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Où le "quoi qu'il en coûte" devient vraiment du n'importe quoi. Cet argent public trouverait bien mieux sa place pour loger les personnes qui en ont besoin. Et là, la solution technologique existe réellement et n'a rien d'hypothétique comme celle de ces poids lourds électriques.
Un pur scandale !

Albatros | 16 février 2022 à 19h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager