En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Enr : la Région Ile-de-France modifie les critères d'attribution de ses aides

Energie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
En attendant la signature de son Plan Climat prévue pour le printemps prochain, la Région Ile-de-France a décidé ''d'améliorer l'efficience écologique et sociale de son action''. Ainsi, les critères d'attribution d'aides en faveur des collectivités et des particuliers changent : ''il s'agit d'être plus performant dans la diminution des gaz à effet de serre et plus juste socialement'', explique-t-elle dans un communiqué.

Dorénavant, pour les collectivités, l'attribution des aides tiendra compte de la rentabilité économique des projets et de leur caractère innovant. Par exemple, la subvention aux études relatives au potentiel d'économie d'énergie et de production d'énergie renouvelable atteindra au maximum 200.000€ par projet. Les aides aux installations de toiture végétalisée seront maximum de 20€/m2 plafonnées à 100.000€.

Concernant les particuliers, la Région souhaite privilégier dorénavant les ménages modestes et à revenus moyens et prévient qu'elle sera plus exigeante sur la qualité des matériels utilisés. L'attribution des aides régionales sur la main d'oeuvre se basera sur des montants plafonnés et tiendra compte de la performance du matériel éligible, la qualification des entreprises de travaux engagées, et la performance énergétique des logements pour les ménages au dessus du plafond de ressources mais engagés dans un projet performant.

Ces aides s'élèveront par exemple à 800€ pour un chauffe-eau solaire individuel, 1.300€ pour un Système Solaire Combiné (chauffage + eau chaude), 750 € pour des capteurs solaires photovoltaïques, 1.300 € pour une pompe à chaleur géothermale et 45€/m2 pour une toiture végétalisée.

Réactions2 réactions à cet article

 
toit vert en biosedum c'est cela l'economie

45 euro d'aide ?????
pourquoi autant ?
le M2 revient en autoconstruction à 20 euro
c'est un peu du gaspillage d'argent public

il faut regarder ici http://www.biosedum.com

jeannot789 | 06 octobre 2010 à 10h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
photovoltaïque

je croyais que le photovoltaïque, qu'il faut des siècles à amortir pour la société, était financé par nos factures d'électricité(CSPE)...
ce sont les plus pauvres qui, faute de capacité d'investissement, sont au chauffage électrique et ont par conséquent les factures d'électricité les plus élevées qui vont donc financer le phv??? est-ce vraiment social de soutenir aujourd'hui une telle voie de développement?

DL | 06 octobre 2010 à 18h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager