En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Covid-19 : les opérateurs publics de l'eau organisent un réseau de solidarité

Le réseau France Eau Publique, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies et l'association des maires de France, ont lancé un réseau d'entraide opérationnel entre acteurs publics d'eau et d'assainissement pour mieux gérer la crise.

Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com
Covid-19 : les opérateurs publics de l'eau organisent un réseau de solidarité

« Notre idée était d'établir une solidarité pour éviter que de petits opérateurs publics se retrouvent en difficulté dans le contexte de l'épidémie de Covid-19 », explique Christophe Lime, président du réseau France Eau Publique et président de la régie des eaux de Grand Besançon métropole.

Le réseau France Eau Publique, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) et l'association des maires de France (AMF), ont ainsi organisé un réseau d'entraide opérationnel entre les acteurs publics d'eau et d'assainissement : ils ont constitué une liste de grands services volontaires pour venir en aide à d'autres opérateurs plus petits.

« Notre objectif est de répondre à une urgence dans les cas de défaillance, par exemple, un dépannage humain ou matériel, une expertise technique, la fourniture de masques, etc. », précise Christophe Lime.

Une cinquantaine de services volontaires

Chaque association départementale des maires a reçu la liste des opérateurs publiques volontaires.

Les maires ont été prévenus par un courrier de l'initiative et peuvent faire une demande des coordonnées du service volontaire le plus proche. « La liste évolue quotidiennement, mais pour l'instant, 55 services se sont déclarés volontaires, sur l'ensemble de la France y compris dans les DOM », indique Séverine Gorszczyk, chargée de mission France Eau Publique.

L'idée de cette initiative a germé face aux questions liées aux approvisionnements en masques. Les acteurs ont souhaité ensuite l'élargir à d'autres problématiques.

Une seconde commande de 200 000 masques est aujourd'hui en cours. « La distribution est assurée en différents niveaux d'alimentation jusqu'aux communautés de communes qui réalisent la dernière distribution, détaille Christophe Lime. Nous nous sommes rapprochés de la direction départementale des territoires qui indique les besoins des différentes installations ».

 
La liste évolue quotidiennement mais pour l'instant 55 services se sont déclarés volontaires, sur l'ensemble de la France y compris dans les DOM

 
Séverine Gorszczyk chargée de mission France Eau Publique
 

Ces opérations collectives permettent aux services moins importants de s'appuyer sur la trésorerie des acteurs les plus importants. « La première commande de masque a été prise sur la réserve de l'État, indique Christophe Lime. Pour la seconde commande, facturée, nous avons demandé aux plus gros opérateurs publics de faire l'avance, quitte à refacturer ensuite. Certains, comme nous, se sont tournés vers les départements pour un appui financier. Nous prendrons peut-être la décision de ne pas refacturer les petites collectivités ».

Un appui à la gestion des boues

Aujourd'hui, le réseau propose notamment une aide à la gestion des boues de stations d'épuration. L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a en effet estimé que les boues d'épuration produites durant l'épidémie de Covid-19 ne devaient pas être épandues sans hygiénisation préalable. « Certaines petites stations n'ont pas de stockage important pour leurs boues et arrivent vite à saturation, souligne Christophe Lime.  Nous pouvons, par exemple, leur apporter des conseils en termes de chaulage, ou, comme nous sommes en train de faire à Besançon, de remettre en tête de grosses stations, des boues liquides ».

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager