Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les associations de surveillance de la qualité de l'Air s'inquiètent quant à leur indépendance

Gouvernance  |    |  Carine Seghier
Le 3 décembre dernier, Éric Woerth, ministre du Budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'État, a réuni les dirigeants des opérateurs de l'État pour leur annoncer de nouvelles règles de gouvernance et les économies à engager.Les 34 associations indépendantes de surveillance de la qualité de l'air ont découvert à cette occasion qu'elles étaient, elles aussi, des opérateurs de l'État, s'étonne dans un communiqué, Christian Hutin, Président d'ATMO France. ''Cette assimilation est en complète contradiction avec l'esprit de la Loi sur l'air qui confie cette surveillance à des organismes indépendants et pluralistes'', rappelle-t-il. ''Les critères définissant un opérateur de l'État, notamment le contrôle direct et le financement majoritaire de l'État, sont à l'évidence incompatibles avec la structure et le financement des Associations agréées de surveillance de la qualité de l'air (AASQA) qui garantissent leur indépendance'', estime le président d'ATMO France. ''La fédération des AASQA, ne peut pas accepter ce classement incohérent avec les principes mêmes de l'Etat et regrette que les associations n'aient pas été préalablement consultées.''

Sur le même sujet

Textes Réglementaires

Décret du 26/12/2005 - SOCU0512102D

Réactions2 réactions à cet article

 
quand l'Etat se fait mener pas le bout du nez ...

...par les lobby pharmaceutiques.

On retrouve les mêmes problèmes dans la construction ou les mastodontes dirigent le CSTB et empêchent l'obtention d'avis techniques sur des produits innovants au potentiel important pour lesquels il n'ont pas de produit pour concurrencer.

Plus l'air est sain, moins ont vend de médicaments.... à bon entendeur.

Rein de nouveau sous le soleil des belles intentions. Aucune surprise pour ma part mais un profond dégoût chronique pour ces manipulations.

Il est vital de soutenir l'indépendance de ces associations. Mais ces associations demain, par qui seront-elles animées ?

Erwan.

Qualité de l'air | 11 décembre 2009 à 12h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
association de la qualité de l'air

l 'etat n'a rien à faire dans une association 1901

jano | 12 décembre 2009 à 22h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager