En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Aéronautique : de nouveaux vols tests au biocarburant de nouvelle génération

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Au départ d'Oakland, Air New Zealand a réalisé le 30 décembre un premier test grandeur nature de vol d'un avion commercial de type Boeing 747-400 équipé d'agrocarburants. Durant ce vol, l'un des quatre réacteurs RB211 de Rolls-Royce de l'appareil était en partie alimenté par un agrocarburant de nouvelle génération dérivé du jatropha, une plante des régions semi-arides.

Le jatropha, qui peut être cultivé dans des conditions très variées, produit une graine contenant une huile lipidique non comestible, dont l'extraction permet de fabriquer du carburant. L'huile utilisée pour créer le carburant destiné au vol d'Air New Zealand provient de terres non arables situées en Inde et dans des pays du sud-est de l'Afrique (Malawi, Mozambique et Tanzanie), a précisé la compagnie aérienne. Air New Zealand envisagerait déjà d'étendre l'huile de jatropha à l'ensemble de ses vols d'ici 2013.

De son côté, Continental Airlines a effectué le 7 janvier un vol d'essai et expérimenté un mélange de kérosène, de jatropha et d'huile d'algue sur les deux moteurs d'un Boeing 737.

Enfin, la compagnie Japan Airlines prévoit de réaliser un test le 30 janvier à l'aéroport de Tokyo Haneda avec un Boeing 747-300 dont le troisième réacteur sera alimenté par un mélange composé à 50% de biocarburant issu majoritairement de l'huile de cameline mais aussi de jatropha.

Réactions2 réactions à cet article

 
Perspectives réelles?

Merci pour cet article. Cependant ce qui n'y est pas dit, ce sont les perspectives réelles d'utilisation de biocarburants pour l'aéronautique. Au vu des énormes quantités utilisées, quelle proportion de pétrole peut-on espérer remplacer dans le cas d'une généralisation de cette utilisation? Combien de biocarburants le monde peut-il raisonnablement produire?

Nadglobtrotter | 12 janvier 2009 à 21h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Perspectives réelles?

Il est tout à fait normal de se poser la question des limites des carburants issus du monde vivant. Par contre les "énormes" quantités concernent le transport routier et non l'aviation qui consomme environ 4% à 5% du pétrole. Cette "niche" d'application est donc tout à fait justiciable d'une application de biocarburants.

MarcV | 20 janvier 2009 à 21h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…