En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Algues sargasses en Guadeloupe : l'Ademe lance un appel à projets pour leur collecte et valorisation

Déchets  |    |  Déborah PaquetActu-Environnement.com

L'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), en partenariat avec la région Guadeloupe, lance un appel à projets pour collecter et valoriser les algues sargasses présentes sur l'île.

Le premier lot (prévention et collecte) s'adresse aux collectivités et entreprises. Les bureaux d'études ne sont pas éligibles. Les projets retenus doivent porter sur le territoire de la Guadeloupe ainsi que les zones touchées par la prolifération des algues brunes. Pour le deuxième lot (valorisation), les porteurs de projets éligibles sont les acteurs du secteur agricole, les collectivités, les entreprises, les établissements de recherche en association avec une entreprise ou une collectivité, et enfin les associations et établissements publics. Seuls les projets situés en Guadeloupe seront étudiés. La valorisation doit être in situ (séchoirs solaires), agronomique (épandage, paillage, etc.), par compostage, énergétique ou sous formes de biocarburants. Seule la réalisation d'études/mise en essais sera financée pour les projets de valorisation cosmétique, agro-alimentaire et chimie verte.

L'Ademe a dégagé une enveloppe de 800.000 euros pour financer les projets retenus. Cet appel à projets est un des outils proposés dans le cadre du protocole Sargasses du 20 juin 2015 signé par l'Etat, l'Ademe, le Conseil Régional, le Département et les agglomérations de la Guadeloupe. Il est ouvert jusqu'au 1er septembre 2015.

Pour rappel, depuis 2011, les côtes de la Martinique et la Guadeloupe et plus récemment les côtes de Guyane subissent des échouages de sargasses de manière irrégulière. Ils entraînent des effets néfastes sur l'homme, mais aussi la faune et les milieux aquatiques. Les dépôts impactent également l'activité touristique (plage fermée).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Déborah Paquet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…