Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La préfecture de Bretagne alerte ''d'importants échouages'' d'algues vertes

Risques  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Depuis la hausse record des températures enregistrées en avril, le phénomène des algues vertes s'accélère en région Bretagne, a prévenu le 5 mai la préfecture dans un communiqué.

Des "importants échouages extrêmement précoces" ont eu lieu ''ces tout derniers jours'' sur certaines plages, notamment dans le Finistère. ''Il est fortement probable que d'autres échouages auront lieu ces prochains jours également dans les Côtes d'Armor", a indiqué la préfecture de région en soulignant que ''le mois d'avril avait été le plus chaud depuis le début du XXe siècle''. Les conditions climatiques ''observées depuis quelques semaines sont (...) très favorables au développement des algues : fort ensoleillement, chaleur, peu d'agitation liée au vent et à la houle", explique-t-elle.

La préfecture souligne que des mesures ont déjà été prises, "avec les élus locaux, pour que le ramassage de dépôts d'algues soit réalisé sans plus de retard" avant qu'elles ne se décomposent et fabriquent du sulfure d'hydrogène, un gaz toxique. Les préfets de départements ''veillent à ce que les règles de protection des usagers des plages et des personnels chargés de la collecte des algues soient strictement respectées'', indique-t-elle.  D'autant que certaines communes littorales ont déjà commencé à ramasser ces algues à l'instar de la Ville de Plouha (Côtes d'Armor) sur la plage de Bréhec. ''Le schéma régional de développement d'unités de  traitement des algues vertes est en cours de mise en œuvre'', ajoute la préfecture.

''La lutte préventive s'organise'', selon la préfecture

Celle-ci souligne ''les efforts faits'' par l'Etat et les collectivités locales contre la prolifération des algues vertes notamment dans le cadre du plan d'actions gouvernemental, lancé en février 2010. Un plan qui a néanmoins été jugé insuffisant par un comité d'experts, chargé de l'évaluer, dans un rapport paru en mars 2011. ''Les projets de territoire, qui définissent les actions initiées pour maîtriser les fuites de nitrates dans les eaux littorales sont en phase de finalisation'', assure la préfecture.

Pour les baies de Saint Brieuc et de Lannion, ''ils seront validés dans le courant de l'été à l'issue d'une ultime phase de concertation tenant compte de l'avis du Comité scientifique'', indique-telle, tandis que les autres projets de territoires ''seront validés avant la fin de l'année 2011''. La préfecture indique en outre que "les premières mesures agricoles visant à réduire significativement les fuites de nitrates vont être effectives dès 2011".

Environ 70.000 tonnes d'algues sont ramassées chaque année en Bretagne.

Réactions1 réaction à cet article

 

Fort ensoleillement, chaleur et absence de vagues ont bon dos. Lorsque la Bretagne arrêtera de déverser dans l'océan (all its crap) et précisément les nitrates et autres cochonneries, il n'y aura plus d'algues vertes.

arthur duchemin | 09 mai 2011 à 10h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit de la Santé et de l’Environnement Huglo Lepage Avocats