En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Alliance pour la planète établie une notation des candidats en matière d'environnement

L'Alliance pour la planète a étudié les programmes de 10 candidats. Le bilan est plutôt moyen, selon le regroupement d'association : seules Dominique Voynet, Corinne Lepage et Ségolène Royal se situent au dessus de la moyenne.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Après une première évaluation des partis au gouvernement entre 1997 et 2006 établie en fin d'année dernière, l'Alliance pour la planète, structure qui fédère plus de 70 ONG, note aujourd'hui les principaux candidats à l'élection présidentielle concernant la prise en compte de l'environnement dans leur programme.

Cette notation s'est effectuée à partir des 24 propositions* que l'Alliance pour la planète estime fondamentales comme notamment : lancer un plan national pour l'isolation de 400.000 logements anciens par an ; affecter 5 milliards d'euros aux transports en commun urbains ; établir des moratoires sur la construction d'autoroutes ; d'incinérateurs d'ordures ménagères ; et la culture des OGM en milieu ouvert ; suspendre le projet de nouveau réacteur nucléaire EPR ou mettre fin aux subventions agricoles appauvrissant les pays du Sud.

Sur ces bases fixées par l'Alliance, les résultats est plutôt moyen : Dominique Voynet (Les Verts) et Corinne Lepage (Cap 21) arrivent ex-aequo en première position avec une note moyenne de 16,5 sur 20. Ségolène Royal, la candidate du PS, est troisième avec 13/20. Tous les autres candidats sont en dessous de la moyenne: François Bayrou (UDF) doit se contenter d'un 9/20, ex-aequo avec Marie-George Buffet (PCF), devant Nicolas Sarkozy (UMP - 8,5/20), Olivier Besancenot (LCR - 8/20) et Philippe de Villiers (MPF - 7/20). Jean-Marie Le Pen (FN) et Arlette Laguiller ferment la marche avec 5/20.

Sur la proposition d'un moratoire sur la construction de nouvelles autoroutes ou de nouveaux incinérateurs ménagers, seules Dominique Voynet et Corinne Lepage se montrent du même avis que l'Alliance et obtiennent logiquement un 20/20. Selon cette logique de notation, tous les autres candidats qui ne partagent pas cet avis obtiennent un zéro.

Mais le but consiste à moyenner pour obtenir une tendance : Dominique Voynet et Corinne Lepage sortent du lot. Elles confirment leur véritable connaissance et leur maîtrise de l'écologie, qui constitue la colonne vertébrale de leurs projets, estime l'alliance pour la planète sur son site Internet. Pour les autres, Ségolène Royal, François Bayrou, Nicolas Sarkozy, et dans une moindre mesure Marie-George Buffet, il apparaît que les interpellations sur le changement climatique, la perte de la biodiversité ou les déséquilibres mondiaux, irriguent maintenant leurs discours. Ils font des propositions qui témoignent de cette nouvelle conscience, mais ils ne vont pas jusqu'à remettre en cause le mode actuel de développement. Pour être entendues, leurs propositions devront être précisées, complétées, ajoute le collectif d'associations. Pour les quatre derniers, à l'exception d'Olivier Besancenot qui reprend à son compte quelques thèmes liés à l'environnement, l'écologie n'est pas leur préoccupation.

Rappelons qu'en décembre 2006, les associations de l'Alliance pour la planète avaient fait connaître leur appréciation sur les décisions et le travail des partis politiques au gouvernement et au Parlement entre 1997 et 2006 (UMP, UDF, PS, PC, Les Verts). Exception étant faite des Verts, celle-ci était plutôt négative du fait que l'environnement n'avait pas figuré parmi leur priorité.

* www.lalliance2007.fr

Réactions4 réactions à cet article

 
Les promeses n'engagent ....

Que cettte "superstructure" écolo profite des présidentielles pour faire passer quelques messages, c'est de judicieuse guerre

Mais vu sous l'angle des "analysés", il faut se garder des conclusions hâtives

Lepage et Voynet peuvent faire toutes les propositions qu'elles veulent, après un bilan de ministre de l'Environnement pas terrible terrible, puisqu'elles n'ont aucune chance d'avoir à les concrétiser. Et avec un avenir politique .....

Royal (autre ex-ministre de l'environnement) est peut-être sincère, a besoin de draguezr 'un maximum de voix "verte", mais ne fera que ce que les "zélés fans" qu'elle vient de faire l'erreur de rappeler lui laisseront faire. Après avoir pris leurs ordres auprès du « grand patronat » qui les emploie (Exemple DSK ou Aubry et d’autres) quand ils sont « au chômage ministériel»

Le seul candidat crédible duquel on peut un peu, sans excès d’illusion, espérer quelque chose, sans promesse démagogique, c’est François Bayrou qui peut sérieusement mieux faire dans le domaine. A condition que les « écolos libres et réfléchis » essaient de l’influencer avant le premier tour et, peut-être aussi, que l’actuel délégué interministériel au développement durable veuille jouer et joue un rôle intéressant auprès du Président Bayrou si …

Offrir la possibilité de voter « écolo » au premier tour, quels que soient la valeur et le désintéressement du porte- drapeau, pour alerter et/ou faire pression sur les candidats du second, « çà eut payé »

Et j’en connais au moins un qui l’a fait 8 jours après l’ « assassinat » de Vital Michalon lors de la manif anti-Superphénix à Creys-Malville fin-juillet 1977. Et d’autres encore , pour les législoatives de mars 1978 donc, qui , au départ , n’espéraient aucun siège; et surtout pas obtenu avec des polluantes voix socialistes, comme autochtone ou comme parachuté.

Mais cette stratégie n'est-elle pas dépassée et, vu l'état surendetté et passablement pollué du pays, ne faut-il pas faut voter utile pour le "moins pire" ? .

Je n’irai pas plus loin, ce n’est pas ici le lieu de faire de la propagande électorale. Quoique, après tout, c’est pas moi qui ai commencé

Eco-constructif | 01 mars 2007 à 08h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Triste barème

L'Alliance pour la planète se dit concernée par l'environnement... pourtant ça ne l'a pas empêché de prendre pour critère de notation le refus de l'EPR !!
Le moins que l'on puisse dire, C que cette position est sujet à controverse !
Je suis écologiste convaincu, et me suis documenté longuement sur le nucléaire, et la question de l'énergie.
Ma conclusion est : Pourquoi un tel acharnement sur le nucléaire, source d'énergie sans CO² (notre urgence, non ?!), avec le moins de morts, le moins d'ennuis/dérives géopolitiques, le moins d'espace mobilisé pour la production, etc etc.
Qu'on ne me parle pas des sources renouvelables, car s'il faut faire le maximum pour leur mise en place il faut également être lucide : ce n'est pas avec leur instabilité qu'on alimente une usine ou un pays.

Je renvoie donc l'Alliance pour la planète à sa science fiction : pas d'EPR ça veut dire plusieurs centrales à NRJ fossile.
Etant donné la gravité du chgmt climatique, leurs utopies ne me font pas rire...

richi | 01 mars 2007 à 13h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Question

Comment se fait il que José Bové soit absent de cette évaluaion ?

Anonyme | 31 mars 2007 à 18h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Question

Bonjour,

A l'époque, José Bové n'était pas officiellement candidat.

Cordialement

David Ascher

David Ascher | 02 avril 2007 à 09h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager