Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Recyclage du polystyrène : lancement d'un AMI pour améliorer le tri des déchets d'emballages

Déchets  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Le 25 novembre, PS25 a annoncé le lancement d'un appel à manifestation d'intérêt afin d'identifier les acteurs susceptibles de préparer la matière triée en vue de son recyclage. Le consortium, qui réunit Citeo, l'éco-organisme en charge de la responsabilité élargie du producteur (REP) pour les emballages ménagers, le Syndicat national des fabricants de produits laitiers frais (Syndifrais), Valorplast et des entreprises utilisatrices de polystyrène (PS), a identifié ce point comme étant « un des principaux freins au développement d'une filière française de recyclage du polystyrène ».

Les candidats ont jusqu'au 30 novembre 2020 pour se manifester auprès de Citeo. « À l'issue de cette première phase de sélection, les candidats retenus seront invités à poursuivre la collaboration pour une phase de développement pouvant inclure des tests », explique PS25.

Trouver une solution rapidement

La qualité des déchets de PS est essentielle pour qu'une filière se développe en vue d'atteindre une matière recyclée de qualité alimentaire. Aujourd'hui, les déchets d'emballages alimentaires en PS n'offrent pas une qualité suffisante en sortie de centre de tri. Ils doivent donc subir une phase supplémentaire de préparation et d'affinage pour atteindre une pureté matière comprise entre 95 % et 99 %, selon les technologies de recyclage envisagées.

Citeo explique que cette qualité peut être atteinte par une succession d'étape de broyage, tri, lavage, séchage, etc., ou par un procédé innovant « permettant de maximiser le gisement acceptable (acceptation du polystyrène expansé (PSE) et du polystyrène extrudé (XPS), par exemple) et d'optimiser les coûts et les rendements ». L'objectif est aussi de trouver une solution « avec de fortes perspectives d'industrialisation à court terme », insiste Citeo. Pour rappel, le gouvernement envisage d'interdire en 2025 les emballages plastique à usage unique qui ne disposent pas d'une filière de recyclage opérationnelle.

« Avec le déploiement de la simplification du geste de tri, le gisement de PS disponible pour recyclage va être de plus en plus important », rappelle PS25. Or, « le PS est actuellement recyclé en Allemagne et en Espagne vers des applications à faible valeur ajoutée ». Aujourd'hui, outre son inaptitude au contact alimentaire, le polystyrène recyclé est désavantagé par des propriétés de la matière perfectibles et sa couleur noire.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

MULTISTAR L3, crible à étoiles mobiles pour séparation 3 fractions HANTSCH