En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Vers une taxe pour financer la recherche sur les effets des radiofréquences

Risques  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Les députés ont adopté le 10 novembre un amendement au projet de loi de finances 2011, instituant une taxe pour financer la recherche et  des mesures d'expositions aux champs électromagnétiques. Objectif : "répondre aux questions scientifiques non encore résolues sur l'impact potentiel des rayonnements (des radiofréquences,ndlr) sur la santé", indique  le texte.

Cette taxe sera additionnelle à l’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (IFER) applicable aux stations radioélectriques. Son principe  vise ''à apporter un supplément de taxe de 5%'' sur les stations, explique l'amendement porté notamment par la députée UMP Bérengère Poletti (Ardennes).

Le produit de cette taxe sera affecté à l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) à hauteur de 2 millions d'euros par an, ''pour financer la recherche sur les radiofréquences et le dialogue avec les parties prenantes''. Elle sera aussi affectée à l'Agence de services et de paiement,'' pour le financement des mesures d'exposition du public aux radiofréquences''.

Pour l'ex-secrétaire d'Etat à l' Ecologie Chantal Jouanno, ''ce financement décidé par les députés, et qui nécessitera l’approbation des sénateurs, permettra à l'ANSES de financer une recherche à la hauteur des enjeux posés par les radiofréquences. C’est une attente forte de nos concitoyens, et une condition essentielle pour une acceptation collective et partagée de ces technologies''.

Réactions3 réactions à cet article

 

et si par un malheureux hasard les radios fréquences, étaient responsables de désordres tres graves pour la santé ( alzheimer, tumeur, etc...)

Les pouvoirs publics en charge de notre santé, seront ils capables de dire la VERITE, toute la VERITE !!!!!!
Pour l'AMIANTE ce fût le contraire

nitrame en colere | 16 novembre 2010 à 19h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Au cours d'une récente émission radio avec un interview du Président du CRIIREM, les dangers, potentiels ou avérés, du WIFI ont été évoqués. Une précaution, sur ce point, consiste à remplacer les liaisons sans fil par des liaisons par courant porteurs CPL, surtout pour les personnes qui restent longuement à proximité de leur "box".....

michou | 18 novembre 2010 à 17h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

merci MICHOU, mais puis je avoir la défnition pour compréhension et comparaison des courants porteurs CPL. Merci

nitrame en colere | 18 novembre 2010 à 18h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…