En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les lauréats de l'AMI Transition écologique et valorisation économique sont dévoilés

Gouvernance  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com
Les lauréats de l'AMI Transition écologique et valorisation économique sont dévoilés

Les lauréats de la 5e édition de l'Appel à Manifestation d'Intérêt « Transition Écologique et Valorisation Économique » sont désormais connus : neuf projets ont été retenus.

Cette initiative résulte du contrat de Plan Interrégional État-Régions de la Vallée de la Seine signé en juin 2015 par l'État, l'Ademe et les Régions Île-de-France et Normandie.

Doté d'un budget total de 15,3 millions d'euros, il soutient chaque année, jusqu'en 2020, les initiatives de transition écologique les plus innovantes. Il s'adresse aux acteurs de la Vallée de la Seine dont les projets bénéficient à l'ensemble de ce territoire et accentuent la coopération entre les acteurs normands et franciliens.

Trois axes pour 2018-2019

Pour l'édition 2018-2019, dans la thématique de l'économie circulaire, ont été retenues deux études de faisabilité : l'une pour un système mutualisé de collecte de transfert de déchets par le fluvial et le ferroviaire Astrid 2 – Marfret ; et l'autre pour une solution de gestion des invendus et les invendables d'enseignes vestimentaires : Upcycling.

Pour l'axe mobilité des personnes et des marchandises, les lauréats altautosolo - the shift project vont lancer des études d'impacts pour la mise en œuvre d'alternatives à la voiture particulière. Avicafe Seine - VNF s'intéresse à la faisabilité de l'avitaillement en carburants alternatifs. Cameo - actizlog souhaite concevoir un éco-calculateur multimodal. Demo ICIM - Pôle moveo va lancer des études de préfiguration pour la mise en place d'un service de fourniture de véhicules moins énergivores. E-WAY 2 vise, quant à lui, la mise en place d'un corridor électrique destiné à alimenter en énergie les véhicules de transport routier de marchandises. Autre piste portée par le Cerema : une étude de faisabilité du « Parc logistique du futur » (PLF) comme acteur d'un développement durable des territoires.

Pour ce qui concerne la transition écologique des industries, le projet Lipaco Seine – Cosmetic valley va étudier l'optimisation économique et écologique de la chaîne logistique de la filière cosmétique.

Dans le même temps, la 6e édition de l'AMI est ouverte aux candidatures jusqu'au 27 mars 2020 (10).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager