En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Retrait d'amiante : l'échéance du 1er juillet difficilement tenable selon Qualibat

Risques  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Qualibat s'interroge sur l'application de la date butoir du 1er juillet 2013, à laquelle les entreprises de traitement de l'amiante doivent satisfaire aux nouvelles exigences de certification. Compte tenu du retard pris par les entreprises, de nombreux chantiers de retrait d'amiante risquent d'être bloqués, alerte l'organisme de qualification et de certification des entreprises de construction.

Les entreprises effectuant des travaux de retrait ou d'encapsulage d'amiante, titulaires des certifications Qualibat 1512 (amiante non friable) et 1513 (amiante friable), doivent désormais être certifiées 1552 "Traitement de l'amiante", la nouvelle certification qui les remplace, explique l'organisme. "Ces entreprises déjà certifiées, réputées satisfaire provisoirement aux dispositions réglementaires, devront toutes faire l'objet d'un reclassement pendant l'année 2013", précise Qualibat.

Ce reclassement a pour objectif de vérifier que l'organisation des entreprises certifiées et la réalisation de leurs chantiers sont conformes aux dispositions du décret du 4 mai 2012 relatif aux risques d'exposition à l'amiante et aux exigences de la norme NF X 46-011. La vérification est assurée par un audit du siège de l'entreprise portant sur la partie documentaire, par le contrôle d'un chantier de référence réalisé selon les nouvelles dispositions, et par un audit de chantier.

Plus de 98% des entreprises en retard

Or, à ce jour, seules 2% des 217 entreprises certifiées Qualibat 1512 ont été reclassées complètement en 1552, indique l'organisme. Pour les 118 entreprises certifiées 1513, les opérations de reclassement sont en cours de programmation. Quant aux entreprises effectuant des travaux de retrait de couverture, qui doivent être certifiées au 1er juillet 2013 également, seules… deux entreprises sur les 200 ayant retiré un dossier ont obtenu la certification 1552.

Réactions1 réaction à cet article

 

"98% des entreprises n'ont pas obtenu la nouvelle certification": ça pose un problème de fond. Cette nouvelle certification est-elle applicable, viable?
C'est bien d'émettre des recommandations selon le principe de base "le conseiller n'est pas le payeur" .....

ami9327 | 30 mai 2013 à 09h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager