En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'amicale des foreurs et métiers du pétrole croit au gaz de schiste français

Energie  |    |  Pierre Emmanuel Bouchez Actu-Environnement.com

L'amicale des foreurs et métiers du pétrole a réagi le 31 mars 2014 à la décision du tribunal administratif de Melun interdisant le forage d'exploration pétrolière du groupe américain Hess Oil à Nonville (Seine-et-Marne).

L'association défend le groupe, observant que ce dernier admet avoir pour "objectif non dissimulé de reconnaître des horizons susceptibles de contenir des hydrocarbures conventionnels ou non", sans avoir recours à la fracturation hydraulique. Ces opérations de recherche visaient donc à reconnaître le potentiel de la zone en hydrocarbures, y compris en huiles et gaz de schiste.

L'amicale soutient ces efforts de recherche, disant savoir "pertinemment qu'à plus ou moins brève échéance le gouvernement français reviendra sur l'interdiction de la fracturation hydraulique et ouvrira la voie à la recherche des huiles et gaz de schiste". Elle précise toutefois sa volonté de respecter la loi française.

Ce projet de forage était critiqué par les écologistes comme étant destiné à extraire du gaz de schiste à l'aide de la technique controversée de fracturation. Le forage est maintenant interdit, mais le permis de recherche exclusif que détient le groupe Hess n'est pas encore annulé pour l'instant.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager