Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les élus signent un accord pour développer le bois énergie et les ressources forestières

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Les élus de la Fédération nationale des Communes forestières (FNCOFOR) et l'association des collectivités Amorce spécialisée dans les réseaux de chaleur ont signé le 15 juin un accord-cadre de partenariat visant à développer la filière bois énergie et les ressources forestières ''sur le long terme''' alors que ''la pérennisation de l'approvisionnement en combustible bois'' suscite des inquiétudes.

''Le rôle du bois énergie est reconnu prioritaire par le Grenelle de l'Environnement pour atteindre l'objectif de 23% d'énergies renouvelables en France d'ici 2020'', rappellent les élus dans un communiqué en regrettant ''la remise en cause'' de financements d'Etat dans ''de nouveaux projets''.

L'accord prévoit ''l'approvisionnement en plaquettes forestières locales, en quantité, en qualité et en prix,'' des chaufferies rurales gérées principalement en régie, et les réseaux de chaleur biomasse urbains, ''localisés proches des massifs''.

Le partenariat vise aussi ''une répartition équitable de la valeur ajoutée'' entre les propriétaires forestiers et les maîtres d'ouvrage de chaufferies bois et réseaux de chaleur, soulignent les élus. Soit ''la garantie d'un prix plancher et rémunérateur pour le propriétaire forestier, la corrélation transparente entre le prix du kWh de chaleur "livrée à l'abonné" et le prix du kWh bois entrée chaufferie", précisent-ils.

L'accord prévoit enfin un plan pluriannuel local de développement du bois énergie via des investissements, et l'organisation du regroupement des communes ''dans le but de réaliser des contrats d'approvisionnement sécurisés sur la durée''.

L'association Amorce et la FNCOFOR ont annoncé la mise en œuvre de prochaines contractualisations locales dans les régions de Chambéry et de Grenoble.

Plus de 400 réseaux de chaleur au bois sont recensés en France, rappelle Amorce. Les deux associations sont en charge depuis 2007 du programme ''1.000 chaufferies bois pour le milieu rural''.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager