En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nouvelle prime à la rénovation énergétique : en 2020 l'Anah gèrera 200 000 dossiers d'aide

« Ma Prime Rénov' » est le nom de la nouvelle aide, versée par l'Anah, qui remplacera le crédit d'impôt transition énergétique. L'Agence gèrera l'an prochain 200 000 dossiers de demandes de la prime par les ménages modestes.

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Nouvelle prime à la rénovation énergétique : en 2020 l'Anah gèrera 200 000 dossiers d'aide

Le 15 novembre, le ministre du Logement, Julien Denormandie, a annoncé que l'Agence nationale de l'habitat (Anah) devra gérer, en 2020, 200 000 dossiers de demande d'aides à la nouvelle prime, baptisée « Ma Prime Rénov' », qui remplacera le crédit d'impôt transition énergétique (CITE). Le ministre s'est exprimé lors des ateliers 2019 organisés par l'Anah à Paris.
Pour rappel, l'État a confié à l'Anah la transformation du CITE en prime unique, que l'agence distribuera, en 2020, d'abord aux ménages modestes et très modestes (situés jusqu'au 4e décile de revenus). Puis, en 2021, ce sera au tour des ménages de la classe moyenne (déciles 5 à 8 de revenus), de recevoir la prime, à l'exception des plus riches. Le nombre de dossiers de demandes de la prime, gérée par l'Anah, passera à 500 000 en 2021, a aussi précisé M. Denormandie.

Une plateforme Internet centralisant les demandes

Lors des ateliers, Vincent Perrault, chef du Lab Innovation chez l'Anah, a exposé, devant l'auditoire, les modalités de cette nouvelle aide d'État dotée d'une gestion « centralisée ». Il a également présenté son site Internet dédié aux dossiers de demandes d'aides. La prime unifiée fusionnera, dès janvier 2020, le CITE et la subvention du dispositif « Habiter Mieux Agilité » de l'Anah, pour financer les gestes simples de rénovation : les travaux d'isolation et l'installation d'équipements. La prime, à destination des propriétaires, sera versée dès la fin des travaux de rénovation énergétique et non plus l'année suivante, comme l'actuel CITE. « Elle sera plus simple à demander et plus rapide à percevoir grâce à un guichet unique, une instruction sécurisée, et un parcours usager facilité et dématérialisé », assure l'Anah. À compter du 1er janvier 2020, les ménages modestes et très modestes, éligibles à la prime, pourront déposer leurs demandes d'aides sur la plateforme Internet qui sera lancée : www.maprimerenov.gouv.fr.

 
Le bénéficiaire recevra très rapidement sa prime afin de limiter l'avance de frais pour payer l'entreprise.  
Anah
 
Après réception du devis par l'entreprise opérant les travaux, le bénéficiaire pourra déposer sa demande en ligne et obtenir une réponse « sous quinze jours », a expliqué l'Anah. Le bénéficiaire connaîtra « le montant précis de sa prime » et pourra alors « débuter ses travaux rassuré ». Dès leur achèvement, il transmettra sa facture, qui lui permettra de recevoir sa prime « très rapidement afin de limiter l'avance de frais pour payer l'entreprise », a indiqué l'agence. Le délai de versement de la prime n'a toutefois pas été précisé. Le montant de la prime est ajusté en fonction des revenus des ménages et de l'efficacité énergétique des travaux. « Plus vous aurez des revenus faibles et des gestes efficaces, plus vous allez être aidé », résumaient les ministères de la Transition écologique et du Logement.

À compter du 1er janvier 2021, le service de la prime s'élargira aux ménages intermédiaires de la classe moyenne. Ces derniers continueront à bénéficier du crédit d'impôt jusqu'au 31 décembre 2020.

En 2019, 84 000 logements rénovés, soutenus par l'Anah

Par ailleurs, en 2019, l'Anah a déjà aidé à financer les rénovations énergétiques de 84 000 logements dans le cadre de son programme « Habiter Mieux », a indiqué Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l'Anah. L'agence a dépassé son objectif de 75 000 logements, fixé par le Gouvernement. En 2018, elle avait pu financer les rénovations énergétiques de 62 345 logements.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager