En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Royaume-Uni s'engage vers une loi contre le changement climatique

Décidé à faire muter progressivement la société britannique vers une économie à faibles émissions de CO2, le ministère de l'environnement de l'alimentation et des affaires rurales a présenté une loi ambitieuse contre le changement climatique.

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
À travers un projet de loi présenté le mois dernier au Parlement britannique par le Ministère de l'environnement, de l'alimentation et des affaires rurales, le Royaume-Uni est sur le point de s'engager dans une politique ambitieuse en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Le projet prévoit notamment un objectif de réduction des émissions de CO2 de 60% d'ici à 2050 par rapport au niveau de 1990 et une réduction obligatoire de 26 à 32% d'ici à 2020.
Ces objectifs de réduction seront fractionnés sur plusieurs périodes de cinq ans à compter de 2008 pour lesquelles le gouvernement devra fixer des seuils limites d'émissions. Le projet de loi prévoit également de créer un organisme indépendant, le comité du changement climatique, qui se chargera de conseiller le gouvernement pour l'établissement des objectifs de réduction période à période dans le respect de l'objectif de 2050. Le comité apportera également son expertise sur les solutions à favoriser et sur les efforts à mener à la fois sur le plan national et international. Il sera également chargé de rapporter au Parlement, chaque année et à la fin de chaque période, les progrès du Royaume-Uni en vue des objectifs fixés.
Par ailleurs, le projet de loi donne le pouvoir au Ministre de l'environnement, de l'alimentation et des affaires rurales le droit d'administrer le marché des quotas d'émission de CO2 britannique sans passer par le Parlement. Avec le changement climatique nous ne pouvons pas simplement fermer les yeux et croiser les doigts. Nous devons intensifier notre action pour le combattre, en se basant sur les progrès considérables réalisés jusqu'à maintenant, explique David Miliband, ministre de l'environnement.

Outre ce projet de loi, le ministre a également présenté la stratégie gouvernementale britannique de lutte contre le changement climatique. Cette stratégie gouvernementale intègre notamment le projet de loi et le relie aux objectifs internationaux. Elle prévoit que tous les secteurs d'activité contribuent à la transition vers une économie à faible teneur en carbone sans remettre en cause le niveau de vie. Par ailleurs, elle donne les grands axes de développement :
- investir dans les carburants et les technologies à faible teneur en carbone, comme par exemple la capture et le stockage de CO2 ou l'énergie du vent des vagues et du soleil,
- favoriser l'utilisation efficace de l'énergie,
- instaurer un changement chez les fournisseurs d'énergie de sorte qu'il se concentre sur la réduction de la demande plutôt que sur la fourniture accrue d'énergie,
- encourager les consommateurs d'énergie à devenir producteurs.

Le projet de loi va faire l'objet d'une consultation publique jusqu'au mois de juin, avec comme objectif final l'introduction de cette loi au Parlement dès l'automne 2007 et sa promulgation au printemps 2008. Si cette loi est adoptée, le Royaume-Uni sera le premier pays à s'imposer par voie législative une réduction des émissions de CO2.

Réactions1 réaction à cet article

 
il n'est pas interdit de copier

pourquoi ne pas instaurer les mêmes objectifs en france.
les présidentiables devraient s'en inspirer.
en matière de développement durable encouragons la copie, voire l'espionnage dans le domaine des bonnes conduites,
pourquoi, la france ignore t'elle ce qui est une évidence pour tous nos voisins.
pourquoi ne s'impose t'elle pas d'être en tête de ligne des pays éco responsables, de dépasser les objectifs imposés par l'europe.
manque t'elle d'ambitions?de courage?ou simplement de vision?

guigui | 21 avril 2007 à 11h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager