En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Cuve de l'EPR : l'Autorité de sûreté nucléaire lève le voile sur l'origine des anomalies

Pierre-Franck Chevet confirme que la nouvelle règlementation ESPN a permis de découvrir les défauts de la cuve de l'EPR. Mais, la réglementation n'est pas en cause, les nouvelles méthodes de travail d'Areva pouvant expliquer ces anomalies.

Risques  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com
Cuve de l'EPR : l'Autorité de sûreté nucléaire lève le voile sur l'origine des anomalies

Ce mercredi 20 mai, Pierre-Franck Chevet a apporté de nouvelles précisions concernant l'anomalie du fond de cuve et du couvercle de l'EPR de Flamanville. Le président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a notamment dévoilé les circonstances qui ont conduit à la découverte du problème ainsi que certaines modifications des méthodes de travail d'Areva qui pourraient expliquer les défauts constatés.

Tous ces sujets ont été abordés devant la commission des Affaires économiques du Sénat, les élus de la Chambre haute voulant notamment comprendre la place tenue par l'application de la nouvelle réglementation relative aux équipements sous pression nucléaires (ESPN) dans la découverte de l'anomalie. Pierre-Franck Chevet a confirmé que cette nouvelle réglementation, prise il a dix ans alors que la sûreté nucléaire était encore directement rattachée au ministère de l'Industrie, joue un rôle direct dans la découverte du problème. Cependant, elle n'en est pas à l'origine.

Retard dans les études réglementaires

Si certaines exigences de sûreté ont été relevées avec cette nouvelle réglementation, ce n'est pas ce point là qui est à l'origine de la qualification d'"anomalie" du défaut de la cuve. Le problème de résistance de l'acier de la cuve aurait posé problème, "même par rapport aux anciennes règles", a précisé le président de l'Autorité. Pierre-Franck Chevet a d'ailleurs rappelé que la résistance de l'acier de la cuve est de 38 joules au point le plus faible, contre un minimum réglementaire de 60 joules. L'écart "n'est pas dans l'épaisseur du trait", a-t-il constaté.

La nouvelle réglementation ESPN impose aussi de nouvelles études pour assurer la qualification des principaux composants. C'est ce point qui a permis de découvrir le défaut. En effet, la cuve de l'EPR a été achevée il y a plus de cinq ans, c'est-à-dire avant l'entrée en vigueur de l'ensemble des demandes de justificatifs, et Areva n'a donc pas réalisé les études complémentaires à cette époque. Cependant, récemment, l'ASN a réclamé ces études, la réglementation ESPN étant entrée complétement en vigueur en janvier 2015, et c'est à cette occasion que l'anomalie a été découverte.

Changement de procédé de forge

Quant à l'origine du problème, il pourrait être lié à une modification du procédé de fabrication du lingot d'acier utilisé pour la cuve. L'audit de la forge d'Areva au Creusot par un expert indépendant, la société franco-anglaise Lloyd's Register Apave Limited, devraient clarifier ce point.

Enfin, Pierre-Franck Chevet a indiqué que l'ASN avait reçu la semaine dernière la proposition d'essais complémentaires d'Areva. Il faudra plusieurs mois pour les réaliser et étudier les résultats, a-t-il prévenu, ajoutant qu'il "n'imagine pas" que l'Autorité puisse prendre une position ferme avant fin 2015 ou début 2016. Ce point est semble-t-il partagé par l'autorité de sûreté chinoise concernée par les deux EPR de Taishan actuellement en construction et équipés de cuves fabriquées par Areva, contrairement à celui d'Olkiluoto en Finlande. S'agissant de l'autorité de sûreté chinoise, Pierre-Franck Chevet a aussi indiqué qu'elle partageait l'avis de l'ASN : "il y a une anomalie et il faut la traiter".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…