En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'ANPEA crée un observatoire annuel recensant les engrais minéraux et organiques

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Les organisations professionnelles membres de l'Association nationale professionnelle pour les engrais et amendements (ANPEA) ont lancé un observatoire annuel pour la fertilisation minérale (produite par synthèse chimique) et organique (d'origine végétale ou animale).

Cet observatoire national a pour objectif de réunir les statistiques de l'Union des industries de la fertilisation (Unifa), de la Chambre syndicale des améliorants organiques et supports de culture (Cas) et de l'Association française de commercialisation et de mélange d'engrais (Afcome) sur les engrais et amendements organiques et minéraux destinés à l'agriculture.

Il fournit "une réponse aux pouvoirs publics, aux organisations agricoles et à la société sur la répartition entre origines organique et minérale de la fertilisation et sur leurs apports en éléments nutritifs, en valeur neutralisante et en matière organique", explique l'Unifa dans un communiqué.

Les fertilisants sont regroupés en sept catégories de produits : amendements minéraux basiques, engrais minéraux et engrais organominéraux pour la fertilisation minérale ; engrais et amendements organiques bruts et élaborés pour la fertilisation organique. Pour chaque catégorie de produit, l'observatoire "donne un tonnage brut et un contenu, connu ou estimé, en éléments nutritifs N, P, K, Mg, S, en matière organique et en valeur neutralisante".

Les données de l'observatoire sont complétées par un calcul des éléments apportés par les effluents d'élevage non commercialisés et épandus localement. "Les autres apports organiques sous statut de déchet épandus en agriculture (boues d'épuration, eaux résiduaires, digestats de méthanisation…) restent à estimer à partir des données publiques des plans d'épandage", précise l'Unifa.

En 2013, 18,1 millions de tonnes de produits ont été commercialisés en France dont 12,4Mt d'origine minérale et 5,7Mt d'origine organique.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager