En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Antennes relais : les associations appellent les sénateurs à durcir le projet de loi Grenelle 2

Risques  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Alors que le projet de loi portant engagement national pour l'environnement, dit Grenelle 2 actuellement examiné par le Sénat, prévoit l'interdiction des téléphones portables dans les écoles maternelles et élémentaires et les collèges, les associations Agir pour l'Environnement et Priartem regrettent que le texte ne propose pas aux parlementaires une véritable baisse des seuils d'exposition des antennes relais, qui est, selon elles, le seul moyen de répondre politiquement à un problème de santé publique. Le projet de loi Grenelle 2 prévoit également de relever de 12 à 14 ans le seuil d'interdiction de la publicité pour les mobiles à destination des enfants. 



Rappelons que si le Grenelle des Ondes, clôturé fin mai, a également recommandé l'interdiction de l'usage des téléphones dans l'enceinte des écoles primaires et proscrit la publicité en direction des moins de 12 ans, il a lancé des expérimentations concernant les seuils d'exposition aux émissions des antennes relais par les villes candidates.

A l'instar du Grenelle des ondes, les décideurs politiques semblent tenter de jouer aux abonnés absents, maintenant une réglementation laxiste extrêmement favorable aux opérateurs de téléphonie mobile, selon les associations qui appellent à réduire les seuils d'exposition aux ondes électromagnétiques issues des antennes relais à 0,6 volts/m.

Agir pour l'Environnement et Priartem invitent les sénateurs à déposer des amendements afin de durcir le projet de loi Grenelle 2.

Réactions1 réaction à cet article

 
effets nocifs du portable

Un jour on interdira l'usage du téléphone mobile dans les endroits publics, les trains, les RER où la puissance est maximum et tout le monde en profite!:

Anonyme | 14 octobre 2009 à 02h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager