En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La méthanisation à la ferme est une opportunité, selon l'APCA et Coop de France

Agroécologie  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

"Les chambres d'agriculture saluent la décision du gouvernement de développer la méthanisation agricole au travers du plan « Energie Méthanisation Autonomie Azotée »", indique l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA) qui, au-delà de l'objectif gouvernemental "[tient] à rappeler quatre messages essentiels".

Méthaniser des cultures issues de la biomasse

Tout d'abord, si "la méthanisation est un procédé pertinent pour le traitement des effluents d'élevage", l'APCA juge qu'"elle ne peut être la réponse unique à l'ensemble des problématiques économiques des éleveurs et celles relatives à la fertilisation". Ensuite, les chambres d'agriculture "restent extrêmement vigilantes sur la composition des digestats, liée aux matières premières utilisées pour la méthanisation, surtout si les boues urbaines y étaient incorporées". Troisième message, si l'APCA voit dans "l'amélioration du dispositif de rachat via la prime aux effluents d'élevage (…) un point positif", elle "[regrette] l'absence d'évolution de la prime à l'efficacité énergétique". Enfin, les chambres d'agriculture "ne souhaitent pas « un modèle de méthanisation » mais des projets « sur mesure », individuels ou collectifs". Sur ce point, il ne devrait pas y avoir d'obligation de traiter des déchets extérieurs mais "il peut être opportun de sécuriser l'approvisionnement de son unité, en particulier par des cultures issues de la biomasse".

Deux cents unités en 2015, annonce Coop de France

Coop de France salue pour sa part l'ambition du gouvernement et se dit "déjà fortement impliquée aux côtés de ses adhérents [pour relever] le défi des 1.000 méthaniseurs en 2020".

"D'après le recensement engagé par Coop de France fin 2012 sur les projets de méthanisation dans lesquels sont impliquées les coopératives, une vingtaine d'unités sont déjà en fonctionnement, plus d'une trentaine en cours de réalisation et une centaine à l'étude, la plupart à la ferme", rapporte l'organisation professionnelle des coopératives agricoles, ajoutant que "plus de 200 unités pourraient être en fonctionnement en 2015 dans le réseau coopératif".

Réactions1 réaction à cet article

 

Dieu quel progrés j'en tombe d'admiration en 1956 à L'INSTITUT AGRICOLE DE MAISON CARREE lire OUED el Harrach Les Professeurs DUCELLIER et ISMAN faisait tourner à la ferme de l'ECOLE NATIONALE D'AGRICULTURE une installation qui ressemblait beaucoup à une méthanisation....sanhs se prendre pour des savants....TROP EN AVANCE sans doute ..Il est vrai que POPOF a inventé la brouette alors d'ici quelques années on sera dans le coup

FIRMINOU | 09 avril 2013 à 18h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…