En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La France est interpellée par les ONG pour la protection des requins

La coalition d'ONG Shark Alliance appelle la France, l'un des acteurs les plus actifs en matière de pêche et de commerce des requins en Europe, à peser de tout son poids pour la mise en oeuvre d'un plan de gestion de la pêche des requins.

Biodiversité  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Le terme « requin » regroupe les différentes espèces de requins mais également les raies et les chimères. Ces espèces sont présentes des eaux froides de la Mer du Nord jusqu'aux eaux plus chaudes de la Mer Méditerranée, depuis les estuaires jusque dans les grands fonds. Bien que les requins ne fassent l'objet que de captures accessoires ou accidentelles, autrement dit, des captures non intentionnelles et non ciblées, ils sont pourtant recherchés pour leur viande, leur peau, l'huile de leur foie, leurs ailerons et leurs dents et plus récemment pour le cartilage de leur squelette. Mais les parties les plus prisées restent les nageoires qui constituent le principal ingrédient de la soupe à l'aileron de requin. Ce met traditionnel chinois coûteux est de plus en plus accessible et consommé compte tenu du nouvel essor économique de la Chine. Résultat, le marché des ailerons de requins de Hong Kong croit de 5% par an et les exportations mondiales de produits issus de requins ont doublé entre 1990 et 2003. Ce besoin grandissant d'ailerons de requins associé à un prix pouvant atteindre 700$/kg, a entraîné l'apparition d'une pratique appelée « finning » qui consiste à couper les nageoires des requins et à rejeter les corps en mer, engendrant un gaspillage énorme.
Au cours des dix dernières années, la participation de l'Europe au marché des ailerons de Hong Kong n'a cessé d'augmenter. Alors que les nageoires importées d'Europe ne représentaient qu'une part négligeable sur ce marché au début des années 1990, elles constituent aujourd'hui pratiquement un tiers des importations totales. Selon les données fournies par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), les pays de l'Union européenne ont péché près de 109.000 tonnes de requins, raies et chimères en 2004. L'Espagne se place en tête avec la capture d'environ 51.000 tonnes (46% du total des captures de l'UE), suivie par la France avec plus de 21.000 tonnes (19,5%), le Royaume-Uni avec 16.000 tonnes (14,6%) et le Portugal avec 7.200 tonnes (6,5%).

Face à cette situation, les associations de défense du requin comme la coalition Shark Alliance dont l'Association Pour l'Etude et la Conservation des Sélaciens (APECS) en France fait partie, craignent une surexploitation et à terme, la disparition de plusieurs espèces. En effet, ces espèces ont une croissance lente, une maturité tardive, un faible taux de reproduction et une durée de vie élevée. Les populations n'augmentent donc que très lentement ce qui les rend extrêmement vulnérables à la surexploitation. On compte par exemple parmi les cas extrêmes, le requin sombre dont les femelles ne se reproduisent pas avant l'âge de 20 ans en Atlantique, l'aiguillat commun dont la durée de gestation est d'environ deux ans et le requin pèlerin dont la durée de vie est estimée à 50 ans. Selon les ONG, l'absence de limitation des captures de requins fondée sur des bases scientifiques pour les bateaux de l'UE a conduit au déclin de la plupart des populations de requins, de raies et de chimères en Europe. Environ un tiers des espèces des eaux européennes sont considérées comme menacées selon les critères de la Liste Rouge de l'Union Mondiale pour la Nature (UICN).

Shark Alliance et l'APECS appellent tout particulièrement la France afin qu'elle suive les recommandations des scientifiques et qu'elle suspende la pêche ciblant des espèces en danger. La France est en effet principalement impliquée dans le déclin des populations d'aiguillats et de requins taupes communs. Elle est le seul pays européen pratiquant la pêche ciblée du requin taupe alors que cette espèce est maintenant considérée, par l'Union mondiale pour la nature (UICN), comme en danger critique d'extinction dans l'Atlantique nord-est. Bien qu'elle soit également grande importatrice de requin, l'Allemagne a proposé que l'aiguillat et le requin taupe soient inscrits à l'annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES). Mais la France ne s'est pas encore engagée à soutenir cette proposition. Si la France a joué un rôle dans le déclin des populations d'aiguillats et des requins taupes en Europe, elle a maintenant la possibilité de réparer ses erreurs en cessant d'exploiter ces espèces et en soutenant activement leur inscription à la CITES, estime Sonja Fordham, responsable de la politique de Shark Alliance.

Les ONG demandent également à la France de soutenir l'élaboration et la mise en œuvre, par l'Union européenne, d'un plan de gestion des stocks de requins. Étant donné son influence au sein de l'Union européenne et le vaste rayon d'action de ses navires, la France est un des pays détenant le pouvoir d'assurer ou de compromettre l'avenir des requins en Europe et dans le monde, explique Eric Stéphan de l'APECS. Les associations misent sur la prise de conscience française qui s'est déjà exprimée lors de la mise en place d'un moratoire sur la pêche ciblée des requins de grands fonds de l'Océan Austral. Pour les associations, cette action exemplaire illustre parfaitement le principe de précaution en matière de gestion des requins.

Par ailleurs, Shark Alliance incite fortement tous les États membres à corriger les déficiences de la réglementation européenne relative au prélèvement des ailerons des requins. Au cours des 15 dernières années, les protestations des scientifiques et du public contre cette pratique ont conduit à son interdiction dans de nombreux pays y compris dans l'ensemble de l'Union Européenne en 2003 et dans la plupart des eaux internationales du monde. La plupart des scientifiques estiment que la manière la plus simple et la plus efficace de rendre effectives cette interdiction est de demander à ce que les requins soient débarqués intacts, avec leurs nageoires. Cependant, pour accorder une plus grande flexibilité aux pêcheurs, la réglementation en vigueur donne la possibilité de stocker séparément les nageoires et les carcasses à bord des bateaux. Une correspondance théorique entre le poids des nageoires et celui des carcasses doit être respectée pour permettre le contrôle. Le calcul de ce ratio permet aux autorités portuaires et de contrôle des pêches de vérifier si le nombre de nageoires débarquées correspond au nombre de carcasses à bord du bateau. Alors que les scientifiques conseillent un ratio de 2%, l'Union européenne accepte un ratio maximum de 5%.
Pour ces ONG, la réglementation européenne est remplie de déficiences et contribue à menacer sérieusement les populations de requins à l'échelle mondiale.

Réactions15 réactions à cet article

 
Et la souffrance alors !

Juste une petite remarque sans importance : quand est évoqué le"finning" dans l'article, la seule conséquence mentionnée est le "gaspillage"!!
Qui a vu les images de cette pratique comprendra mon propos; comment ne pas penser d'abord à l'horreur que subissent les animaux ? Mais il est vrai qu'un poisson ne crie pas !
Alors dans un article de défenseur de cette cause, attention à chaque mot et pitié pour eux !

Anonyme | 22 février 2007 à 19h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Et la souffrance alors !

J'ai vu un documentaire et c'est vraiment choquant !

Les chasseurs de requins coupent les 4 ailerons sur cet animal vivant (qui ne peut se défendre) et rejettent l'animal dans l'eau.

Il ne peut plus bouger, nager, s'orienter, il coule et meure dans l'indifférence avec des souffrances énormes. Il finira par mourrir certainement noyé.

Les bâteaux interceptés ont des tonnes d'ailerons, imaginez donc le nombre de requins tués pour avoir ce nombre !

C'est honteux révoltant ! !

Et ce probleme est national. Dans certains pays qui proposent l'éco-tourisme, l'état est au courant de ces agissements illégaux mais ne prend pas les mesures nécessaires !

Arretons d'avoir peur à cause de films rendant le requin monstrueux ! Toutes les races de requins sont sur la planète et ce n'est pas pour rien ; La chaîne alimentaire, la reproduction...

Toutes ces bases de la nature que nous humains détruisont. Et tout le monde se plaindra quand nous ne pourrons plus revenir en arriere (et on est mal parti) !

Anonyme | 24 mars 2008 à 01h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
protection des requins

En lisant cet article, on se rend compte que l'homme peut être cruel et sans état d'âme. On dit toujours que le requin est un tueur d'homme, on le représente comme un monstre...Mais sur terre, les monstres, ne seraient ce pas nous, les humains???!!!
Un requin ne tue par an que 5 personnes!!! Combien un seul pêcheur tue t'il par an pour ne récupérer que les ailerons et relâcher cette bête, démunit de ce qui lui sert de se déplacer, s'orienter, les hommes sont si cruelle qu'ils les tuent en les laissant mourir dans d'atroce souffrance...Est ce humain???
Alors que cette animal peut être attachant, j'ai lu un article une fois qui disait qu'un pêcheur avait pris sans faire exprès un requin blanc et l'avait relâcher, la bête c'était pris d'affection pour le pêcheur et le suivait, j'ai même lu que le requin ce mettait sur le dos pour que le pêcheur lui gratte...après, est ce que cette article est réel, est ce que cette histoire existe vraiment, je n'ai fait que lire l'article, je ne l'ai pas vu de met propre yeux. Ensuite, un film va bientôt sortir, je n'ai vu que la bande annonce où nous pouvons voir l'acteur qui a vraiment vécu toutes ces aventures, nager avec des requins, les toucher...

Et, ce n'ai pas l'homme qui a peur de cette créature impressionnante mais la bête elle même qui nous craint...

inconnue | 31 mars 2008 à 19h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:protection des requins

Merci pour votre témoinage...! mais je pense que des fotos prisent sur le " vif " seraient plus poignantes pour toucher l'opinion public.
les gens connaissent mal les requins ils pensent qu'ils sont tous de terribles créatures, alors que les testes éffectués par le cdt Cousteau sur les sensibilitées, l'intilligence, et les performances ont démontrés qu'ils étaient loins d'etre stupide et sanguinaire...!
Alors à quand la grosse manif pour faire arreter ce massacre......? allons nous attendre comme les Loups, les Ours blancs , qu'ils soient classés ( en especes de disparition)....

terry75 | 10 avril 2008 à 16h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Et la souffrance alors !

Bonjour,
Le seul animal bipede tuant par plaisir est l'homme...!

terry75 | 10 avril 2008 à 17h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:protection des requins

"les seigneurs des mers" , voilà un superbe film pour tout ceux qui se sentent concernés par le devenir de nos mers et océans...une véritable prise de conscience est nécéssaire pour que l'équilibre marin ne soit pas anéhenti par la pêche abusive des espèces comme le requin.

sauver les requins | 13 avril 2008 à 23h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:protection des requins

Squales....? predateur et victime....! Dans des pays il est un dieu . dans un autre un tueur au sang froid d'ailleur son oeil en dit long il ne vit pas ...un oeil noir...bien rond ,plusieurs rangées de dents bien affutées,une machoire a cisaillé tout et n'importe quoi , un odora parfait, une ligne digne de tout les avions de chasse,tailler pour la vitesse...! vous diront tous les détracteurs " Ignorance " voila l'etre humain, capable du meilleur comme du pire...............!

medy75 | 14 avril 2008 à 11h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Et la souffrance alors !

Oui, ils doivent souffrir en effet... mais tout animal blessé (par l'homme ou non) souffre!
Je crois donc qu'il est totalement vain et inutile de parler de la douleur en l'occurrence... je m'explique.

Premièrement, dites vous bien qu'un bateau de pêche qui rentre avec dans ses cales uniquement des ailerons de requin et non des requins entiers en aura tué 100 fois plus! Donc parlons de gaspillage et dénonçons le finning, moins de requins seront tués, c'est déjà ça de gagné.

Deuxièmement vous aurez pu remarqué le peu de sensibilité des humains face a la mort et la souffrance des espèces qui leur font peur, surtout celle ci! Quand on montre un bébé phoque baignant dans son sang, c'est sûr qu'on remporte plus de suffrage que lorsqu'on montre un requin!

Je pense qu'en l'occurrence il faut donc mettre en évidence le coté "pratique" et non le coté émotionnel afin d'obtenir des résultats.

Les océans constituent le principal "poumon" de notre planète notamment grâce à sa flore qui recycle une grande partie de l'air que nous respirons.
Cette flore est régulée et renouvelée par la faune sous marine dont le super prédateur est le requin. (depuis quelques 400 millions d'années).
Si on le supprime, on rompt la chaine alimentaire, l'ordre naturel des choses, accroissant ainsi la population de ses proies qui décimeront progressivement la flore, etc...

C'est plutôt simpliste comme démonstration mais ça reste explicite.

Quand l'homme a peur pour lui même il réagit toujours beaucoup plus vite que lorsqu'un autre est en danger.

Je voudrais finir en rappelant que le trafic d'ailerons de requin peut aujourd'hui rivaliser avec le trafic de drogue en terme de bénéfice dégagé. Que beaucoup de gouvernements (dont les eaux sont exploitées) sont sans doute corrompus par les diverses mafias qui profitent de ce commerce.
Et enfin qu'en trente ans, on estime que la population de requins à travers le monde à été réduite de 90%... A cause de nous.

A bon entendeur!

P.S. Un poisson qui ne peut plus nager meurt asphyxié, pas noyé. ^^

Sorrow | 19 avril 2008 à 22h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
les dents de la terre

1OO millions de requins sont tués chaque année dans l'indifférence générale.
Mais quand un requin mord un humain qu'il a confondu avec une otarie, cela fait la une des journaux.
Je conseille à tout le monde le documentaire "les seigneurs de la mer" qui met en lumière la mafia impliquée dans le finning.
Et qui explique que tant qu'il n'y aura pas de réglementation internationale et de véritables instances de contrôle pour la pêche aux requins, rien ne changera.
Il ne faut pas croire que les asiatiques sont les seuls responsables en raison de leur consommation d'ailerons.
La France participe à ce commerce, regardez les étals de votre poissonnerie. J'ai vu un peau bleue pêché à Arcachon dont il ne restait que la tête.
Alors que 90% des espèces de requins sont en voie d'extinction!
ça me fait vomir tant d'indifférence pour rester polie..
c'était pareil pour le loup qu'on a décimé sous Louis XIV en l'accusant de tous les maux. Pareil pour les lions, les tigres et les ours...
Les humains ne sont pas capables de vivre en harmonie avec les autres espèces.
Et nous allons le payer cher. Et ce sera bien fait.

julie | 15 mai 2008 à 11h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Save the sharks

L'heure est grave pour le plaisir de nos "amis" chinois,et je ne suis pas Tibetain plus de 200 000 requins sont massacrés tout les ans alors que contrairement aux idées reçues seul 4 à 5 hommes périssent d'attaque accidentelles de sharks les ailerons leurs sont coupés et les animaux rejetés à l'eau meurent asphyxiés Plusieures espèces ont déjà disparues je vous conseille le film sharkwater de rob stewart souscrivez à WWF et à Greenpeace qui luttent également contre ce fléau à bon entendeur

shark | 01 août 2008 à 12h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
finning il faut réagir.....

Le finnig cette pêche barbare cette tuerie cruelle perpétrer par l'homme par appat du gain et contre tout principe.Le requin dont la plupart des espèces est en voie de disparition est au sommet de la chaine alimentaire marine et sa disparition engendrerait des répercussions dramatiques sur l'équilibre fragile de nos océans.La flore marine véritable poumon de la planète qui produit près de 70% de notre oxygène pourrait ne pas s'en relever alors oui réagissons avant de voir disparaitre totalement ces superbes animaux qui sont parmis les plus vieux dans les mers et que par mercantilisme et supperstition nous ne pourrons plus qu'admirer dans des reportages....

jonah | 04 septembre 2008 à 15h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:protection des requins

le REQUIN ou plus devrais je dire les REQUIN il existe plus de 300 especes de requinq ( si je ne me trompe pas )
à l age de 6 ans j ai vu comme tout le monde le film les dents de la mer et j ai voulu savoir pourquoi il etait si mechant. au contraire j ai pu apprendre grace a mes recherche qui s'agissait d une espèce formidable dotée d une intelligence. de savoir qu on peut tuer un requin juste pour ses ailerons et le relacher en mer
je n ai que 23 ans mais j aimerais qu une lois sois signée contre cette acte barbare
et le nom de mangeur d homme c du pipo juste parce que spilberk en a fait d films. je souhaite monter un associations liées au mepris sur les requins apprendre aux gens qu ils sont vraiment , en France de nombreuse especes y vivent notamment le pelerin et le baleine, ils sont inoffensifs en vrai l homme et pourtant il ne sont pas proteger. si l opinion public ne change pas et les lois plus 10 espèces sont condamnées a s eteindre

anny | 29 juillet 2009 à 15h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

AU SECOURS!!!!!Comment ne pas respecter à ce point le monde qui nous entoure!!
au secours!!
ici à la Réunion ça y est la chasse aux requins est ouverte! les autorités ont choisi de les chasser suite aux dernières attaques sur des surfeurs! est il trop tard pour arrêter ce massacre?

cat | 27 septembre 2011 à 10h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

les requin existent depuis 400 millions d'années , soit 150 millions d'années avant les dinosaures , ces animaux fascinants n'ont jamais été des proies ... sauf aujourd'hui. la pêche aux ailerons de requins s'intensifie dans les pays orientaux ainsi qu'au costa rica , la réunion , et les galapagos ... la chasse à la palangre est un gros problème ... un problème national ! le monde doit savoir que le requin est l'animal le plus menacé de l'océan . c'est difficile de sauvegarder les requins , car , tout le monde , ou presque , les crainds ! il n'exciste presque aucune association de préservation des requins , il existe , je pense , une solution ! celle - ci est de toucher les gens !
le film de rob seward ( SHARKWATER) est un bon moyen .
comme beaucoup d'enfants j'ai été à la pêche , et beaucoup de pêcheurs endiablait le requin. comme je n'aime pas avoir peur j'ai décidé de nager avec eux ... et du haut de mes 15 ans , non seulemen je suis toujours là pour vous dire avoir nager avec des requins , mais je me rend conte que si les requins disparaissent , les poissons prolifèreront , éliminant la base de la chaîne alimentaire , et donc , comme un effet domino , les plus haut de celle-ci mourron aussi! en clair , si l'homme tue tout les requins , il nse tuera aussi ! mais au final , qui somme nous? nous sommes simplement une bande de primates déchaîné se prenant pour des dieux ! nous somme dans une 3ème guerre mondiale ... sauf que l'ennemi , c'est nous!

toutoun66 | 12 avril 2012 à 15h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et oui l'homme toujours l'homme....! parfaite machine a tuer ou qu'il soit , par tous les temps, sur terre, sur l'eau, et meme dans le ciel....!
L'etre humain est ainsi, se proteger....il doit...! ce qui ne comprend pas ou ce qui de qui ou de quoi il a peur, il se doit de le détruire....!

Apprendre a regarder, a écouter, a observer, a comprendre, et enfin a vivre avec et pourquoi pas a aimer...!

Dans certains pays le Requin est une réincarnation de l'etre humain , parfois meme un Dieu, et pour ça dés la plus petite enfance vous apprenez a nager avec des requins, les regarder évoluer , et souvent nager en leur compagnie.
La peau du requin est agréable et tres douce dans le sens Tete/Queue, par contre inversé c'est de la toile rugueuse.
L'Oeil du requin " on le dit sans vie " car il reste noire qu'elle que soit la luminosité, il est aveugle diront certains ?? il n'y a pas d'etre vivant qui possede meilleur accuité visuel que lui en toute circonstance.On le dit sourd ?? il est capable grace a ses capteurs sensoriel d'entendre de tres loin croyez moi, Son odorat difficile de trouver mieux il est capable de remonter une souce jusqu'a 1500m...sans amour ?? lorsque la femmelle a ses petits elle jeune tant qu'ils ne sont pas élevés, et pour les protéger elle les garde dans sa gueule....!
c'etait juste une information.
Bonne chance a toi mon ami Squale.....!

Miwauk | 12 avril 2012 à 19h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…