En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Apex BP Solar : plus de la moitié des emplois menacée à Saint-Mathieu-de-Tréviers

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Les salariés du groupe Apex BP Solar, spécialisé dans la conception et la réalisation de systèmes photovoltaïques, ont organisé le 8 février une manifestation à Saint-Mathieu-de-Tréviers (Hérault) pour protester contre la suppression annoncée d'une trentaine d'emplois sur leur site.

Le groupe emploie une soixantaine de salariés dans l'Hérault et une trentaine dans les DOM où plus de la moitié des postes pourrait être supprimée dans le cadre d'un plan social du groupe, selon la section syndicale CGT de l'entreprise dans un communiqué. ''Nous, salariés de BP, nous nous mobilisons aujourd'hui pour combattre cette décision scandaleuse du groupe pétrolier qui nous emploie et pour la sauvegarde de nos postes dans un secteur rentable et en pleine expansion !''

Selon le syndicat, au-delà des emplois directs, plus de 1.500 personnes ''pourraient être impactées au niveau national'', alors que le chiffre d'affaire du groupe aurait atteint 367 milliards de dollars en 2009 et ''4,3 milliards de dollars de bénéfices sur le seul 4ème trimestre'', d'après les salariés.

Réactions1 réaction à cet article

 
plan sauce BP

Ce "dégraissage massif" au niveau des effectifs est peut-être simplement une stratégie du groupe afin d'envisager la cession de l'entreprise aux "prédateurs",dont les groupes financiers agissant dans ce secteur;ce "dégraissage" peut aussi s'expliquer comme résultant d'une erreur de stratégie et ce en terme de segmentation du marché.Il paraît évident qu'aujourd'hui il y a une forte propension à réaliser des champs solaires de forte puissance,l'entreprise qui subit actuellement ce plan est elle dimensionnée pour répondre à cette évolution ?;sa situation géographique proche de sites éoliens majeurs(Languedoc-Roussillon)pourrait par ailleurs être un indice quant à la volonté du groupe se "débarasser" d'une entreprise soumise à forte concurrence en terme de fourniture d'énergie.
Pour avoir vécu une situation comparable courant 2009 (160 licenciés),je souhaite bon courage aux élus du C.E et plus particulièrement aux C.G.T

THEWELEIT | 09 février 2010 à 09h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager