En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Affichage environnemental : lancement d'un appel à candidature pour les produits alimentaires

Agroécologie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Ce jeudi 10 septembre, l'Agence de la transition écologique (Ademe) et les ministères de la Transition écologique, de l'Économie, des Finances et de la Relance, et de l'Agriculture et de l'Alimentation lancent un appel à candidature visant à tester différents dispositifs d'affichage environnemental sur les produits alimentaires. Cette expérimentation permettra aux « acteurs volontaires [de] proposer leur dispositif pour un accès à une information environnementale fiable et lisible », expliquent les pouvoirs publics, qui souhaitent ainsi « évaluer les effets de cet affichage sur les choix des consommateurs et les orienter vers une consommation alimentaire plus respectueuse de l'environnement ».

Cet appel à candidature est pris en application de l'article 15 de la loi Économie circulaire (Agec) qui crée un dispositif d'affichage environnemental volontaire. La loi prévoit le lancement d'une expérimentation afin d'évaluer différentes méthodologies et modalités d'affichage. Les candidats peuvent déposer leur dossier auprès de l'Ademe jusqu'à la mi-mars 2021.

« L'ensemble des acteurs sera associé au processus d'expérimentation », indiquent les pouvoirs publics, précisant que « des groupes de travail transversaux permettront d'étudier et d'apporter des éclairages à des problématiques identifiées ». Les travaux seront conduits par un comité de pilotage qui associera les trois ministères, l'Ademe et l'Institut national de recherche de l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae). « L'expérimentation sera suivie d'un bilan transmis au Parlement et comprenant une étude de faisabilité et une évaluation socio-économique de ces dispositifs. » La méthodologie et les modalités d'affichage environnemental pour l'alimentaire seront arrêtées à partir de ces conclusions.

Comment fournir une information fiable et lisible ?

L'appel à candidature s'adresse aux entreprises du secteur agricole et agroalimentaire, aux distributeurs, aux acteurs de la restauration collective, aux acteurs du numérique (notamment aux éditeurs d'applications), aux équipes de recherche, ou encore aux associations. Les propositions des candidats doivent répondre à la question suivante : « Selon quelles modalités est-il possible de fournir au consommateur une information environnementale lisible, fiable et objective, afin de lui permettre d'orienter ses choix vers une consommation alimentaire plus respectueuse de l'environnement ? ».

Les pouvoirs publics cherchent plus précisément à identifier et tester les démarches qui permettent d'informer et de sensibiliser les consommateurs, ainsi que celles qui favorisent une évolution vers une offre de produits alimentaires et de modes de production plus respectueux de l'environnement. Plusieurs aspects sont mis en avant par les ministères : les indicateurs (qu'ils soient adaptés à un produit ou à un plateau-repas), les formats d'affichage (descriptifs ou prescriptifs), les modalités de mise en œuvre, ainsi que les impacts sur les populations ciblées.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager