En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Photovoltaïque : les projets lauréats du troisième appel d'offres sont en bonne voie

Finergreen a enquêté auprès des lauréats de l'appel d'offres CRE3 pour connaître l'état d'avancement des projets. Enerplan et France territoire solaire demandent un suivi des projets, afin d'atteindre les objectifs de la PPE pour le photovoltaïque.

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Finergreen a réalisé, pour le compte d'Enerplan et de France territoire solaire, une étude de suivi des projets lauréats de l'appel d'offres CRE3, lancé en 2014. Celui-ci portait sur la réalisation et l'exploitation de centrales photovoltaïques d'une puissance supérieure à 250 kWc, sur bâtiment, au sol ou en ombrières de parking. D'un volume initial de 400 MWc, le volume a été finalement porté à 800 MWc en 2015, auxquels ont été ajoutés 300 MWc supplémentaires.

Vérifier que les appels d'offres permettent de réaliser les objectifs PPE

Près de 250 projets ont été retenus, sur les 574 complétés. L'enquête a porté sur 32 sociétés, représentant 202 projets pour un volume total de 886 MWc, soit 80,5% de la puissance finalement attribuée. Aujourd'hui, "152 projets ont été construits ou sont en cours de construction, soit plus de 75% des projets sondés", indique l'étude. Quarante projets seraient suspendus, soit 20%. "La fourniture du matériel a été un facteur particulièrement impactant. Les difficultés connues par le fabricant Sillia sont une cause de suspens pour 23 projets, soit 58% des suspens". Dix projets ont été définitivement abandonnés (5%), pour des raisons d'urbanisme principalement.

"Une incertitude liée au volume non sondé (214 MWc), subsiste, le taux d'avancement sur l'ensemble de l'AO dépendra fortement de l'état d'avancement des projets n'ayant pas participé́ à l'étude", soulignent Enerplan et France territoire solaire. Ils demandent aux pouvoirs public un suivi régulier des appels d'offres, afin de vérifier que ceux-ci permettent bien d'atteindre les objectifs de développement de l'électricité solaire fixés dans la programmation pluriannuelle de l'énergie. "A défaut de chiffres officiels par appel d'offres, cette étude, bien que partielle, a le mérite de permettre d'y voir plus clair sur un taux d'avancement des projets qui faisait jusqu'alors l'objet de multiples spéculations", souligne Antoine Huard, président de France Territoire Solaire.

Entre 87 et 136 €/MWh

L'enquête permet d'établir également que dix sociétés combinent à elles seules 425 MW du volume de l'appel d'offre (Photosol, Fonroche, Langasolar, Solaire direct, Luxel, Akuo solar, Quadran, Cam energie, Urbasolar, Autoliv). "Photosol réussit à capter près de 90 MW à lui seul". Engie et EDF EN totalisent respectivement 13 et 12 MW.

Les tarifs d'achats moyens proposés sur bâtiments atteignent 138 €/MWh en intégration et 134 €/MWh en surimposition. Au sol, les petits parcs (< 5 MW) ont proposés en moyenne 95 €/MWh, contre 87 €/MWh pour les parcs compris entre 5 et 12 MW. Pour les ombrières, le tarif d'achat moyen est de 136 €/MWh.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…