En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Photovoltaïque sur bâtiment : 152 MW retenus lors de la dixième période de l'appel d'offres

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Lundi 8 juin, le ministère de la Transition écologique a publié la liste des lauréats de la dixième période de l'appel d'offres solaires sur bâtiment. Au total, 306 projets, pour un volume de 152 mégawatts (MW), ont été retenus. Les prix demandés par les porteurs de projet sont en baisse, mais restent supérieurs aux prix les plus bas enregistrés lors de la cinquième période de cet appel d'offre lancé en 2016.

Le volume global des projets retenus correspond à la puissance appelée dans le cadre de l'appel d'offres (150 MW cumulés). Début février, ce volume a été divisé par deux par rapport à la période allant de la sixième à la neuvième période. En effet, lors des cinq périodes précédentes, la puissance cumulée des dossiers déposés n'avait pas atteint les 300 MW recherchés globalement, ni les puissances appelées pour chacune des deux familles de candidature.

Le prix moyen de l'électricité produite par ces projets est en baisse par rapport à celui constaté sur la période précédente. Il s'établit à 93,98 euros par mégawattheures (MWh) pour les projets d'une puissance comprise entre 100 et 500 kilowatts (kW). Ce prix moyen était de 96,51 euros lors de la période précédente.

Pour les installations d'une puissance allant de 500 kW à 8 MW, le prix moyen atteint 83,06 euros par MWh, contre 86,17 euros par MWh lors de la neuvième période.

Pour rappel, lors des précédentes sessions, la Commission de régulations de l'énergie (CRE) avait déploré le manque de concurrence et critiqué les niveaux de prix demandés par les candidats. La division par deux de la puissance cumulée appelée pour les dixième et onzième périodes doit permettre de relancer la concurrence entre opérateurs et réduire les coûts.

Par ailleurs, fin février, Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, a annoncé que le seuil de participation aux appels d'offres serait relevé de 100 à 300 kW, permettant aux projets de moins de 300 kW d'accéder au soutien public par le biais d'un guichet ouvert.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager