En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'appel de scientifiques pour préserver les fonds marins d'une exploitation intensive

Biodiversité  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

"L'industrialisation qui a dominé le 20e siècle sur terre devient une réalité dans les grands fonds marin", a déploré Lisa Levin, directrice du Centre de biodiversité marine et de conservation de la Scripps Institution of Oceanography, à San Diego (Californie) lors de la conférence annuelle de l'Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS), les 15 et 16 février à Chicago, selon l'AFP.

A cette occasion, différents scientifiques américains ont lancé un appel à une coopération internationale pour préserver les écosystèmes des grands fonds marins. 

Produits alimentaire, énergie ou matières premières : l'océan s'avère de plus en plus sollicité pour couvrir les besoins de la population grandissante.

"Au-delà de l'épuisement des ressources halieutiques, les écosystèmes des grands fonds sont menacés par l'exploration de minéraux comme le nickel, le cobalt, le manganèse ou le cuivre, a-t-elle développé, l'exploration d'hydrocarbures cible couramment des fonds à plus de mille mètres de profondeur", rapporte l'AFP.


Elle a également souligné que le quadruplement en 50 ans de la demande en énergie s'est traduit par le déploiement de 2.000 plateformes pétrolières en mer profonde.

"Comment réparer les dégâts considérables déjà infligés par les chaluts, la pollution et d'autres activités, s'est interrogé, 
Linwood Pendleton, directeur du programme sur la politique océanique et côtière de l'Université Duke, selon l'AFP. 
Il faut apporter une réponse à ces questions scientifiques avant le démarrage d'activités industrielles".

Réactions1 réaction à cet article

 

Les grands fonds marins sont de vastes déserts comportant des oasis de vie bien plus rares que dans les grands déserts terrestres. Tout le monde a vu des reportages sur ces oasis présentes exclusivement le long des dorsales océanique, voire a côté des volcans sous marins. Mais tout le reste est désertique.
L'exploitation des "nodules de minerais" avait été etudiée il ya plus de 20 Ans et n'avait pas abouti:ces nodules sont dispersés en faible densités sur des surfaces immenses et sous plusieurs kilomètres d'eau. Avant qu'on en soit réduit a les exploiter on aura cherché et trouvé des gisements terrestres plus faciles. Avec l'augmentation du prix des matières premières la reprise de l'activité de certaines mines est rentable et cela n'emploie que des équipements conventionnels.

ami9327 | 19 février 2014 à 18h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…