En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse : 58 projets pré-selectionnés pour développer le bio

Agroécologie  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
L'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse a lancé un appel à projets en février 2009 pour favoriser le développement de l'agriculture biologique et réduire les pollutions de l'eau par les pesticides.

Selon l'agence de l'eau, 200 manifestations d'intérêt, issues des agriculteurs, des collectivités territoriales ou des jardiniers amateurs, ont été reçues.
''Sur les 200 manifestations d'intérêt reçues, 58 projets ont été sélectionnés au final pour leur caractère innovant et collectif'', a-t-elle annoncé dans un communiqué daté du 18 janvier 2010. 50 % des projets portent sur le développement de l'agriculture biologique, 21 % sur la suppression des pollutions ponctuelles par les pesticides, 19 % sur la réduction de l'utilisation des pesticides en zones non agricoles et 10 % sur la réduction de l'utilisation des pesticides en agriculture.


Les porteurs de projets, principalement des collectivités (40 %), des coopératives agricoles (17 %), des associations (14%) et des groupements de producteurs (10%), ''bénéficieront d'aides bonifiées pour la mise en œuvre de leur projet'', précise l'agence de l'eau. Au global, l'Agence de l'eau devrait allouer une enveloppe budgétaire de l'ordre 12 M€ sur 3 ans à l'ensemble des dossiers sélectionnés.

Parmi les dossiers concernant l'agriculture biologique, la moitié correspond à des projets orientés vers la création de filière biologique, sur des surfaces relativement importantes, et sous l'impulsion d'un acteur économique agricole. L'autre moitié correspond à des projets de développement de circuits courts de vente de produits biologiques portés par des associations ou des collectivités en lien avec la restauration hors domicile, la création de ceinture verte, ou encore le maintien de l'agriculture péri-urbaine.

L'appel à projet lancé par l'Agence de l'eau répond aux objectifs du SDAGE. Rappelons que la loi de mise en œuvre du Grenelle 1 fixe un objectif de 6% de surface agricole utile (SAU) bio en 2012 contre 2% actuellement, et prévoit d'intégrer 20 % de produits biologiques dans la restauration collective en 2012. L'Article 41 du ''projet de loi d'engagement national pour l'environnement'' dit Grenelle 2 prévoit également de généraliser l'agriculture bio autour des zones de captage.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager