En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Qualité de l'air : l'Etat poursuivi en justice par les Amis de la Terre pour son inaction

Risques  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

"Le 17 novembre 2011 se tiendra au tribunal administratif de Paris l'audience relative au recours déposé par les Amis de la Terre Paris visant à faire sanctionner l'État pour qu'il agisse immédiatement et efficacement afin d'améliorer la qualité de l'air en Île de France" annoncent les Amis de la Terre.

L'association demande que la réglementation en matière de pollution de l'air "soit enfin respectée et que tous les habitants de l'agglomération parisienne puissent respirer un air « légal » et plus respectueux de la santé humaine".

Les préfets poursuivis

Pour cela, ils ont saisi le préfet de Paris et le préfet de la région Ile-de-France "pour qu'ils prennent les mesures de police qui s'imposent" pour améliorer la qualité de l'air, conformément à ces compétences. Une demande restée sans réponse, explique l'association.

"Face à l'absence de réponse des préfets, les Amis de la Terre Paris ont déposé en octobre 2010 une requête auprès du tribunal administratif de Paris", explique l'association, précisant qu'elle demande "l'annulation du refus des préfets de prendre les mesures de police leur incombant et destinées à assurer le respect des valeurs limites réglementaires d'émission de particules fines (PM10) et de dioxyde d'azote (NO2)".

"Les Amis de la Terre Paris continueront à user de toutes les mesures à leur disposition pour que les parisiens puissent bénéficier d'une qualité de l'air correcte", assure l'association, rappelant certaines de ses revendications en matière de qualité de l'air,  comme la priorité donnée aux investissements d'infrastructure des réseaux de transport en commun, l'arrêt des investissements autoroutiers et routiers, la création de quartiers verts pour la réduction du trafic de passage et mise en place d'un réseau maillé de rues réservées aux piétons, vélos et transports en commun.

Réactions1 réaction à cet article

 

Merci aux Amis de la Terre
En effet je suis parisien et franchement ça me gonfle de respirer un air vicié et pollué alors que j'utilise tout le temps les transports en commun. Que fait on dans ce pays (à part RIEN) pour mettre en place les vraies méthodes dissuasives pour la diminution des véhicules polluants en tout genre? Il est simplement scandaleux que des mecs roulant dans des véhicules diesel s'autorisent à polluer l'air que respirent des piétons sur les trottoirs. Ou est la justice. Que le mec qui souhaite polluer, le fasse chez lui.

arthur duchemin | 30 novembre 2011 à 11h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…